Le président Ukrainien Volodymyr Zelensky s’attend à une attaque russe « le 16 février ».

Alors que la tension continue de grimper entre la Russie et l’Ukraine, le président de ce dernier pays cité a décrété, ce lundi, une « journée de l’unité », ce mercredi en prévision d’une potentielle attaque russe.

« On nous dit que le 16 février sera le jour de l’attaque. Nous allons en faire une journée de l’unité », a déclaré le chef de l’Etat dans une adresse à la nation, appelant les Ukrainiens à accrocher le drapeau national et à afficher les couleurs bleues et jaunes du pays ce jour-là.

Pour le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, tous les éléments sont réunis pour une offensive russe, le 16 février 2022.

« C’est ce qui nous pend au nez », a-t-il ajouté de façon très directe, tout en soulignant ne pas avoir à cette heure d’indications d’une intervention imminente de la Russie. « Est-ce que le président Poutine a pris ses décisions concernant une opération ou pas? A mon avis, rien ne l’indique aujourd’hui », a relevé le chef de la diplomatie française.

Volodymyr Zelensky a aussi accusé la Russie de « mener la guerre » contre l’Ukraine « sur tous les fronts » et de « chercher à semer la panique parmi les Ukrainiens et les investisseurs ». « Notre État est plus fort que jamais » et « nous préparons des ripostes dignes à toutes les agressions possible », a assuré le chef de l’Etat.

Louis Fouché : « Notre gouvernance n’est plus souveraine ! Ce n’est pas le ministère de la Santé qui décide ce qui se passe en France, c’est les financeurs de l’OMS ! « 

« Il m’a dit de rester moi-même »: Éric Zemmour évoque son échange par téléphone avec Donald Trump