in

Le prince Andrew accusé d’avoir participé à des orgies avec des mineures : de nouvelles révélations explosives

Le prince Andrew est plus que jamais dans la tourmente après de nouvelles accusations sordides. Même s’il nie toujours les faits, l’étau semble inévitablement se resserrer autour du fils préféré de la reine Elizabeth II.

L’étau se resserre encore un peu plus, et presque inévitablement, autour du prince Andrew ; et si jusqu’à maintenant, la Couronne a gardé le cap et a affiché un profil bas malgré la terrible situation, combien de temps tiendra-t-elle encore devant ces accusations accablantes, et notamment les dernières qui viennent de tomber ? Le « fils préféré » de la reine doit en effet faire face à de nouvelles et sordides accusations. Depuis un peu plus de deux mois et le suicide de son ami Jeffrey Epstein – qui s’est pendu dans sa cellule du Metropolitan Correctional Center le 10 août dernier (le milliardaire et pédophile ayant voulu éviter le nouveau procès qui l’attendait pour prostitution sur une cinquantaine de filles mineures dont certaines n’avaient que 14 ans) -, le duc d’York, intime d’Epstein, est dans la tourmente et les accusations de pédophilie à son encontre se sont succédées ces dernières semaines, notamment celles de Virginia Roberts (aujourd’hui Virginia Giuffre), une jeune femme mineure à l’époque des faits (considérée comme l’esclave sexuelle d’Epstein, elle avait 17 ans en 2001) qui soutient depuis toujours que le prince Andrew a eu des relations sexuelles avec elleSi le fils cadet de la reine Elizabeth II a toujours nié ces accusations et s’est toujours dit prêt à collaborer avec les forces de l’ordre dans cet encombrant dossier, l’accumulation et la persistance avec lesquelles certaines voix s’élèvent contre l’éminent membre de la famille royale sont relativement troublantes.

Il y a un mois, Virginia Giuffre a de nouveau confirmé ses déclarations, affirmant lors d’un talk show diffusé sur une chaîne américaine qu’elle avait notamment été« prêtée au prince Andrew »pour une soirée qui s’était déroulée en 2001 au domicile londonien de Jeffrey Epstein et de sa compagne Ghislaine MaxwellLa jeune femme avouait même dans ce témoignage avoir été forcée à avoir toutes sortes de relations sexuelles avec le duc d’York, en présence d’autres jeunes filles mineures. Aujourd’hui âgée de 35 ans, Virginia a confié face caméra dans l’émission consacrée à ce scandale sur NBC il y a quelques semaines : « Oui, j’ai eu des relations sexuelles avec le prince Andrew quand j’avais 17 ans, dans la salle de bains de la maison de Ghislaine Maxwell à Londres, après que nous ayons bu, Andrew et moi, beaucoup de vodka dans une discothèque londonienne (le Tramp Club). Je faisais partie du réseau d’Epstein, j’ai été victime de la traite de cet homme qui m’a poussée, avec l’aide de Ghislaine Maxwell (amante d’Epstein qui servait vraisemblablement de rabatteuse dans ce réseau international, NdR), dans les bras du prince Andrew.«  Un témoignage accablant.

Si le prince Andrew – qui mariera sa fille Beatrice l’année prochaine – tente de garder la tête froide et de minimiser cette situation, les révélations ne cessent de tomber et les langues de se délier autour de cette scabreuse affaire. Un autre témoin – une jeune femme nommée Deidre Stratton qui a travaillé pour Epstein entre 1997 et 2003 – a affirmé il y a quelques jours que le prince Andrew était présent dans le ranch du milliardaire et pédophile américain au Nouveau Mexique au début des années 2000. Elle affirme qu’une jeune femme d’une vingtaine d’années avait été embauchée pour divertir le prince Andrew. Mais cette histoire est décidément à tiroirs, puisque, aujourd’hui, lundi 20 octobre, le duc d’York doit essuyer de nouvelles accusations terribles : un documentaire qui sera diffusé ce soir sur Channel 4 va en effet revenir sur cette sordide affaire et il avance – comme le révèle le tabloïd britannique The Mirror – que le prince Andrew aurait pris part à une orgie avec Jeffrey Epstein et neuf jeunes filles mineures dans le manoir du financier américain se situant sur une île privée des Caraïbes.

« J’ai couché avec Andrew lors d’une orgie chez Epstein »

Le documentaire à charge détaille aussi les témoignages des différentes jeunes femmes concernées, et notamment Virginia Giuffre, qui, si elle déclare avoir eu des relations sexuelles avec le prince Andrew alors qu’elle n’avait que 17 ans en 2001, apporte un nouveau témoignage : « La troisième fois que j’ai eu une relation sexuelle avec Andy, c’était dans une orgie sur l’île privée d’Epstein, dans les îles Vierges américaines. J’avais environ 18 ans à l’époque. » Glaçant. Et d’expliquer : « Epstein, Andy, environ huit autres jeunes filles et moi-même avons tous couché ensemble. Les autres filles semblaient toutes avoir moins de 18 ans et ne parlaient pas vraiment anglais. Epstein a même plaisanté durant la soirée en faisant remarquer qu’ils ne pouvaient pas vraiment communiquer, mais en affirmant qu’elles étaient les filles ‘les plus faciles’ avec lesquelles s’entendre. » Les producteurs du documentaire ont aussi mis la main sur les dossiers médicaux du New York Presbyterian Hospital, qui indiquent que Mme Giuffre a été admise le 9 juillet 2001, après trois semaines de saignements vaginaux. Dans un autre document de la Cour datant de 2015, elle écrivait devant la justice : « Sans entrer dans les détails des activités sexuelles que j’ai été forcée de subir lors de ces soirées, il y a eu des moments où j’ai été agressée physiquement à tel point que j’étais effrayée pour ma propre survie », avait-elle confié devant le juge. Selon le documentaire, Andrew, aujourd’hui âgé de 59 ans, a fréquenté Jeffrey Epstein pendant une douzaine d’années, et les deux hommes se voyaient avec une fréquence régulière, environ une fois par an. Durant ces visites, il arrivait que le prince Andrew passe plusieurs jours d’affilée chez son ami milliardaire. De nouvelles accusations accablantes, mais fermement démenties par le duc d’York, qui a déclaré: « Au cours de la courte période passée avec Jeffrey Epstein, je n’ai jamais vu, observé ou soupçonné un comportement de ce type qui aurait conduit par la suite à son arrestation et à sa condamnation. » Alors que le Palais de Buckingham avait déclaré peu avant : « Toute suggestion d’irrégularité envers des jeunes filles mineurs est absolument fausse. Il est catégoriquement faux que le duc d’York ait eu une quelconque forme de contact sexuel avec Virginia Roberts. Toute affirmation contraire est fausse et sans fondement. » Une histoire dont on n’a pas fini d’entendre parler, et qui risque de faire encore trembler un bon bout de temps la Couronne britannique.

Source : gala

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

krach financier

Benoit Odille: “Le krach financier a déjà eu lieu ! Le système s’effondre lentement et ne peut que couler !”

La police tire à balle réelle et bout portant sur des manifestants !!