«Le RN est toujours le FN!» L’appel de Marine Le Pen à la rejoindre «dans la bataille pour la France» adressé aux généraux signataires de la tribune des militaires de Valeurs actuelles a-t-il fait déborder le vase? À en croire le Canard enchaîné, Emmanuel Macron qui restait discret sur le sujet s’est finalement exprimé devant son cercle restreint.

Marine Le Pen a partagé l’affliction exprimée dans la tribune signée par 20 généraux publiée sur le site de Valeurs actuelles le 21 avril et a invité les militaires à la rejoindre en vue de la prochaine élection présidentielle. Cette démarche a fait sortir de ses gonds le Président de la République devant ses conseillers, relate Le Canard enchaîné.

«Le RN est toujours le FN! Des années d’efforts pour faire croire que Marine Le Pen n’est pas son père et, en quelques heures, son vrai visage réapparaît: celui des milices et des putschistes!», s’est emporté mardi 27 avril Emmanuel Macron, qui restait jusque-là discret à ce sujet.Selon le palmipède, cette réaction tardive du Président français tient à ce qu’il venait de réaliser que la publication de la lettre ouverte des généraux coïncidait avec le 60e anniversaire du putsch d’Alger et le 19e anniversaire du premier tour de la présidentielle de 2002 qui avait ouvert l’accès au second tour à Jean-Marie Le Pen.

Marlène Schiappa utilise le même terme

Le qualificatif de «putschistes» à propos du Rassemblement national a été repris le jour même par la ministre déléguée en charge de la Citoyenneté.

«Ah oui, moi j’ai peur de Marine Le Pen mais je n’ai pas peur de Marine Le Pen électoralement. J’ai peur des positions de Marine Le Pen et j’ai peur de ce qu’elle ferait si, d’aventure, elle était un jour au pouvoir», a expliqué la ministre au micro de RTL, ajoutant que pour elle cet appel du pied montre «le vrai visage du RN: c’est un parti de putschistes».

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici