in

Les Etats-Unis peignent leur avions aux couleurs des appareils russes

J’invite ceux qui ne connaîtraient pas encore cette vidéo à la voir. Elle n’est pas récente et évoquait l’Iran mais 4 ans, après, elle n’a pas pris une ride. On peut d’ailleurs sans problème l’appliquer aujourd’hui à la Russie. Le lobbyiste Patrick Clawson, vice-président du Washington Institute for Near East Policy expliquait alors que la guerre avec l’Iran tardait trop à venir à son goût et qu’il conviendrait de la démarrer comme la plupart des guerres initiées par les Etats-Unis: en concoctant un false flag.

Un déguisement à grande échelle est en train d’être mis en place au sein des troupes aériennes des États-Unis: ils changent la panoplie de couleurs de leurs chasseurs F-18 en celles que portent les appareils russes Su-34. Dorénavant, seuls les spécialistes pourront distinguer les aéronefs américains des russes…

Un avion de combats des États-Unis en Syrie a été repeint aux couleurs de camouflage typique russe. C’est le journaliste canadien Christian Borys qui a publié les images du chasseur américain « rénové » et coloré en camouflage russe. Il se demande ce que veut dire ce déguisement inattendu : une pratique ordinaire au sein de l’armée, une simple coïncidence ou un moyen de comploter ?

bbb
  « Les États-Unis repeignent leurs F/A-18 afin que leurs couleurs coïncident avec celles des avions russes en Syrie. La formation standard, mais quand même intéressante », note-il.

Le fait est que l’on peut voir les ailes repliables de l’aéronef américain seulement quand il est au sol, et les bouts verticaux de la queue du F-18 diffèrent de l’appareil russe par leur pente sur les côtés. Ainsi, si l’on enregistre l’appareil américain à l’aide d’une caméra semi-professionnelle alors qu’il nous survole, il sera impossible de le distinguer du Su-34. Le seul signe distinctif que le F-18 « rénové » a gardé est l’étoile blanche sur fond sombre. Pourtant, sur sa queue on trouve aussi une étoile rouge, la même que portent les avions russes.

Il est à noter que « les travaux de peinture » ont commencé justement après que le chef de la diplomatie américaine John Kerry a demandé à l’opposition syrienne de fournir des vidéos prouvant les « crimes russes contre la population civile (syrienne, ndlr) ». Cette information est apparue suite à une « fuite » de la conversation audio entre le secrétaire d’Etat américain et des opposants (les casques blancs). Y aurait-il un lien de causalité, se demande M.Borys… Un utilisateur de Twitter a déjà une réponse assez claire à cette question: « les Américains peuvent frapper les convois d’aide et en accuser la Russie », affirme-il
Source: Sputniknews / Fawkes