Bien qu’ils prétendent combattre les djihadistes en Syrie, les Américains les utilisent  pour poursuivre les politiques anti-Damas et leur donnent parfois un coup de main, a déclaré à RT le ministre syrien des Affaires étrangères.

« Les Américains utilisent ISIS comme épouvantail », a déclaré le ministre Walid Muallem dans une interview accordée à RT Arabic. «En même temps, ils soutiennent l’Etat islamique, protègent les dirigeants de Daech et les aident à se déplacer d’une région à l’autre.»

La politique américaine vise à investir dans le terrorisme.

Le gouvernement syrien a longtemps accusé les États-Unis d’alimenter des groupes de combattants islamistes étrangers, même ceux qui se vantent d’avoir commis des atrocités en Syrie, tant qu’ils étaient prêts à lutter contre les forces fidèles à Damas. Washington a affirmé que son déploiement illégal de troupes en Syrie visait à détruire Daech.

La dernière justification publique venant des États-Unis est que le pétrole dans le nord-est de la Syrie doit être «sécurisé» contre les djihadistes vaincus.

Muallem a également déclaré que les États-Unis poursuivaient leurs tentatives de renverser le gouvernement syrien, notamment en ciblant Damas avec des sanctions économiques.

Article en Anglais: RT