Les extraterrestres existent et seraient « en contact avec les Etats-Unis et Israël » selon l’ex-chef de la sécurité spatiale d’Israël

Selon le général israélien à la retraite et actuel professeur Haim Eshed, les extraterrestres existent , mais cela a été tenu secret pour éviter « une hystérie » sur Terre « l’humanité n’étant pas prête », selon lui.

Dans une interview au Yediot Aharonot, Eshed – qui a été à la tête du programme de sécurité spatiale d’Israël pendant près de 30 ans et qui a reçu trois fois le prix de la sécurité israélienne – a expliqué qu’Israël et les États-Unis ont tous deux eu affaire à des extraterrestres pendant des années.

L’ancien chef de la sécurité spatiale, âgé de 87 ans, a décrit plus en détail les accords conclus entre les extraterrestres et les États-Unis, qui ont apparemment été conclus parce qu’ils souhaitent rechercher et comprendre « le tissu de l’univers ».

Cette coopération comprend une base souterraine secrète sur Mars, où se trouvent des représentants américains et extraterrestres.

Si cela est vrai, cela coïnciderait avec la création par le président américain Donald Trump de la Space Force, cinquième branche des forces armées américaines.

Mais Eshed insiste sur le fait que Trump est au courant de leur existence, et qu’il était « sur le point » de la révéler. Cependant, la Fédération Galactique l’aurait empêché de le faire, disant qu’ils voulaient empêcher l’hystérie de masse car ils estimaient que l’humanité devait « évoluer et atteindre un stade où nous allons… comprendre ce que sont l’espace et les vaisseaux spatiaux », rapporte le Yediot Aharonot.

Pourquoi révéler tout ça? 

Quant à la raison pour laquelle il a choisi de révéler cette information maintenant, Eshed a expliqué que le moment choisi était simplement dû à la façon dont le paysage académique a changé, et à quel point il est respecté dans le milieu universitaire.

«Je n’ai plus rien à perdre», a ajouté Haim Eshed. «Je suis gradé, j’ai reçu des prix. Je suis respecté dans les universités.»

L’ex-chef de la sécurité spatiale dispose d’un doctorat en aéronautique, a supervisé le lancement de 20 satellites israéliens, a reçu 3 fois le prix de la sécurité israélienne, en plus de la médaille d’honneur du chef d’état-major pour une innovation technologique… aujourd’hui encore secrète.

Trump n’a pas encore réagi aux affirmations d’Haim Eshed. Quant à la Fédération Galactique, le Jerusalem Post dit avoir tenté de la contacter sans succès…

Lire aussi :

« Le problème au Moyen-Orient c’est Israël, pas l’Iran », estime l’ambassadeur russe en Israël

Source : jpost / Traduction : Les Moutons Rebelles 

Patrick Vignal LREM « Ceux qui ne voudront pas se faire vacciner devront assumer faudra leur interdire l’accès dans l’espace public. »

Le Royaume-Uni déconseille le vaccin Pfizer-BioNTech aux allergiques sévères après 2 mauvaises réactions