Les Français majoritairement favorables au rétablissement de la peine de mort


Pour 55% des participants, il « faudrait rétablir la peine de mort en France » selon un sondage réalisé par Ipsos pour Le Monde.

Cette étude est effectuée chaque année depuis 8 ans pour le quotidien Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et l’Institut Montaigne. 55% des Français interrogés (en hausse de 11 points par rapport à 2019) se disent favorables au rétablissement de la peine de mort et c’est un record.

Pour rappel, elle a été abolie en 1981 sous l’impulsion de Robert Badinter. Dans l’hexagone, le dernier condamné est Hamida Djandoubi. Il a été exécuté le 10 septembre 1977 à Marseille pour assassinat avec viol, viol sur mineur de 15 ans et actes de barbarie.

En 2018, les Français étaient pour le rétablissement de la peine capitale à hauteur de 51%. Après les attentats terroristes de 2015, 52% des participants y étaient favorables, contre 45% en 2014.

LES AVIS DIVERGENT SELON LES PARTIS

Selon l’étude, 85% des sympathisants RN et 71% des LR (+23 points) affirment qu’il faut la rétablir. Dans les autres partis, République en marche (LREM), Parti socialiste, Europe Écologie-Les Verts ou encore France insoumise la minorité l’emporte avec 39%. Une très forte progression a été observée chez les LFI et PCF (+31 points).

SELON LES CATÉGORIES SOCIO-PROFESSIONNELLES AUSSI

Une affirmation majoritairement approuvée du côté des ouvriers (68%), des employés (60%) et des retraités (55%). A contrario, 41% des cadres et 40% des professions intermédiaires y sont favorables.

ILS VEULENT « UN VRAI CHEF »

Par ailleurs, dans cette étude, 82% des Français estiment qu' »on a besoin d’un vrai chef en France pour remettre de l’ordre ». C’est 3 points de plus que l’an dernier.

Une affirmation approuvée à hauteur de 97% par les sympathisants du Rassemblement national et des Républicains, mais aussi par ceux de la France Insoumise et du Parti communiste (80%, +33 points).

De plus, dans ce sondage, les Français sont 88% (+5 points par rapport à 2019) à penser que « l’autorité est une valeur qui est trop souvent critiquée aujourd’hui ».

Source


Des vidéos de biden qui fait des attouchements sur des jeunes filles ont été signalés par twitter comme exploitation sexuelle d’enfants

Trump promet une riposte «mille fois plus forte» à toute attaque de l’Iran