Les masques ne fonctionnent pas
in

Les meilleurs épidémiologistes du monde – Les masques ne fonctionnent pas !

Les meilleurs épidémiologistes du monde – Les masques ne fonctionnent pas !

Le Danemark se vante d’avoir l’un des taux de mortalité COVID-19 les plus bas du monde. jusqu’au 4 août, les Danois ont eu 616 décès COVID-19, selon les chiffres de l’université Johns Hopkins.

Cela représente moins d’un tiers du nombre de Danois qui meurent de pneumonie ou de grippe au cours d’une année.

Malgré ce succès, les dirigeants danois se sont récemment retrouvés sur la défensive. La raison en est que les Danois ne portent pas de masque facial, et que les autorités locales, pour la plupart, ne les recommandent même pas.

Cela a incité le Berlingske, le plus ancien journal du pays, à se plaindre du fait que les Danois s’étaient positionnés « à droite de Trump ».

« Le monde entier porte des masques, même Donald Trump », a souligné Berlingske.

Cela n’a apparemment pas plu aux responsables de la santé danoise.

Les masques ne fonctionnent pas
De gauche à droite : Professeur Henning Bundgaard, Tamara van Ark, Anders Tegnell 

Ils ont répondu en faisant remarquer qu’il n’y a guère de preuves concluantes que les masques sont un moyen efficace de limiter la propagation des virus respiratoires.

« Tous ces pays qui recommandent les masques n’ont pas pris leur décision sur la base de nouvelles études », a déclaré Henning Bundgaard, médecin en chef du Rigshospitale du Danemark, selon Bloomberg News.

Le Danemark n’est pas seul.

Malgré une ruée mondiale sur le port des masques, les données montrent que 80 à 90 % des Finlandais et des Néerlandais disent ne « jamais » porter de masque lorsqu’ils sortent, ce qui contraste fortement avec les 80 à 90 % d’Espagnols et d’Italiens qui disent en porter « toujours » lorsqu’ils sortent.

Les responsables néerlandais de la santé publique ont récemment expliqué pourquoi ils ne recommandent pas le port de masques.

« D’un point de vue médical, il n’y a aucune preuve de l’efficacité des masques, nous avons donc décidé de ne pas imposer d’obligation nationale », a déclaré la ministre de l’aide médicale Tamara van Ark.

D’autres, faisant écho à des déclarations similaires à celle du Surgeon General américain de début mars, ils ont déclaré que les masques pourraient rendre les gens plus malades et augmenter la propagation du virus.

« Les masques dans les lieux publics ne sont pas nécessaires, au vu de toutes les preuves actuelles », a déclaré Coen Berends, porte-parole de l’Institut national pour la santé publique et l’environnement.

« Il n’y a aucun avantage et il pourrait même y avoir un impact négatif ».

En Suède, où les décès dus au COVID-19 ont ralenti, les responsables de la santé publique disent qu’ils ne voient « aucun intérêt » à exiger le port du masque.

« Le nombre de décès est entrain de diminuer très rapidement en Suède, nous ne voyons pas l’intérêt de porter un masque, même dans les transports publics », a déclaré Anders Tegnell, le principal expert suédois en maladies infectieuses.

Source : zerohedge / Traduction : lesmoutonsrebelles