Selon l’université de Stanford, après avoir comparé les courbes épidémiques dans huit pays ayant adopté des mesures autoritaires contre le Covid-19 (fermeture d’entreprises, couvre-feu, confinement) et deux autres s’étant contentés de conseils à la population, il n’y a pas de résultats significativement différents dans les deux groupes.

Les chercheurs ont étudié les résultats en Allemagne, Espagne, États-Unis, France, Iran, Italie, Pays-Bas et au Royaume-Uni avec ceux de la Corée du Sud et de la Suède.

Ils concluent :

« Bien que de petits avantages ne puissent être exclus, les décrets de confinement obligatoire à domicile et de fermeture d’entreprise ne semblent pas avoir eu d’avantages substantiels sur la croissance des cas dans huit pays aux premiers stades de la pandémie. Des réductions similaires de la croissance des cas peuvent être réalisables avec des changements de comportement résultant d’interventions moins restrictives. »