in

Les militaires américains se préparent à la pandémie de coronavirus

Les chefs militaires américains ont publié un décret qui mobilise l’ensemble du ministère de la Défense pour se préparer à une éventuelle épidémie de coronavirus COVID-19 au niveau pandémique.

L’ordre a été référencé dans des notes de service envoyées aux responsables de la Marine et du Corps des Marines cette semaine, selon le Military Times. Il comprend des plans pour imposer des quarantaines de 14 jours aux militaires qui ont récemment voyagé en Chine ainsi qu’à ceux qui sont entrés en contact avec eux, ainsi que des plans de traitement pour tout cas confirmé.

« Nous prenons toutes les mesures de précaution appropriées pour empêcher toute propagation potentielle du virus », a déclaré la semaine dernière le général de l’armée des États-Unis, le commandant de l’armée US en Corée, Robert Abrams, selon le Military Times. « La clé pour tout le monde est de suivre les protocoles d’hygiène standard, et si vous ne vous sentez pas bien – faites-vous dépister dès que possible ! », est le mot d’ordre au sein de l’armée américaine.

Au moment de la publication, les États-Unis n’ont confirmé que 15 cas de COVID-19. Mais avec des avant-postes militaires dans le monde entier, le ministère de la Défense a émis des avertissements et des ordres étendus à l’échelle du service afin qu’il puisse être prêt à l’avance si l’épidémie devait s’aggraver.

Mike Hatfield, un lieutenant-commandant de la Marine, a déclaré au Military Times que la mobilisation ne signifie pas que l’épidémie s’aggrave réellement car  « elle vise simplement à s’assurer que l’armée est prête au cas où ».

« En tant que professionnels de l’armée, la planification d’une gamme de mesures d’urgence est quelque chose que nous devons au peuple américain », a déclaré Hatfield au Military Times.

« Nous nous coordonnons avec d’autres commandants de combattants pour évaluer les impacts potentiels en cas de pandémie et nous nous assurons que l’armée américaine est prête à réagir selon les besoins », a ajouté  Mike Hatfield. « La profession militaire favorise une culture de planification et le fait que nous coordonnons les efforts de planification à travers les commandements géographiques des combattants est cohérent avec la façon dont nous nous préparons à répondre, le cas échéant », rajoute le lieutenant-commandant de la Marine.

source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=news&action=view&id=1383