Les USA offre 15 millions de dollars pour capturer Nicolas Maduro inculpé de «narco-terrorisme»

Le ministre américain de la justice a annoncé que le président vénézuélien Nicolas Maduro avait été condamné aux Etats-Unis pour «narco-terrorisme». Washington propose une récompense de 15 millions de dollars pour l’arrêter.

On se croirait dans un mauvais western. Les Etats-Unis ont offert, ce 26 mars, une récompense pouvant atteindre 15 millions de dollars pour toute information permettant d’arrêter le président vénézuélien Nicolas Maduro qui vient d’être inculpé pour «narco-terrorisme» par la justice américaine.

Nicolas Maduro et plusieurs membres de son entourage ont été inculpés de «narco-terrorisme» aux Etats-Unis, a ainsi annoncé le ministre américain de la Justice Bill Barr. Ils sont accusés d’«avoir participé à une association de malfaiteurs qui implique une organisation terroriste extrêmement violente, les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), et à un effort pour inonder les Etats-Unis de cocaïne», a déclaré le ministre lors d’une visioconférence de presse.

Des récompenses de dix millions de dollars sont promises en échange d’informations «permettant d’arrêter et/ou condamner» d’autres proches du dirigeant socialiste, a annoncé le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo dans un communiqué.

A cette heure, le président vénézuélien et son entourage n’ont pas encore réagi à ces annonces. 

Les attaques du gouvernement étasunien envers celui de Nicolas Maduro n’ont rien de nouveau. Washington tente depuis d’asphyxier le gouvernement de Nicolas Maduro avec une série de sanctions économiques dont l’objectif affiché de Donald Trump est de contribuer à l’éviction du successeur d’Hugo Chavez, grand pourfendeur de «l’impérialisme nord-américain». Mais ce dernier conserve le soutien de la Chine, de la Russie et de Cuba.