Les USA prêts à “se battre ce soir” après les déclarations de Kim Yo Jong


Le président américain Joe Biden va bientôt boucler deux mois à la tête de la Maison Blanche. Depuis toutes ces semaines, le dirigeant démocrate n’a pas officiellement pris langue avec le leader nord-coréen Kim Jong-Un que son prédécesseur avait  rencontré à plusieurs reprises entre 2017 et 2020. A la place d’un dialogue, on a plutôt vu les militaires américains et sud-coréens reprendre les exercices de printemps  interrompus en février dernier à cause des problèmes liés à la Covid-19. Des manœuvres qui déplaisent à Pyongyang. Plus tôt cette semaine la sœur du leader nord-coréen a mis en garde les Etats-Unis contre tout acte de provocation.

Elle voit à travers ces exercices une répétition d’invasion. « Nous saisissons cette occasion pour avertir la nouvelle administration américaine qui s’efforce de dégager une odeur de poudre  dans notre pays…S’il (Joe Biden) veut dormir en paix pendant les quatre prochaines années. Il vaut mieux s’abstenir de provoquer une puanteur dès son premier pas » a déclaré dans un communiqué la puissante Kim Yo Jong. Le document a été relayé par l’agence de presse officielle KCNA. Lors d’une récente conférence de presse à Séoul, le secrétaire américain à la défense a discuté de l’engagement de l’armée américaine en faveur de la dénucléarisation de la péninsule coréenne et de l’importance de maintenir l’état de préparation militaire.

Les questions nucléaires et balistiques nord-coréennes étaient « une priorité pour l’alliance »

« Notre force reste prête à « combattre ce soir » et nous continuons de progresser vers la transition éventuelle du contrôle opérationnel en temps de guerre vers un futur commandement des forces combinées ( avec la République de Corée du Sud)…Même si la réunion de toutes les conditions pour cette transition prendra plus de temps je suis convaincu que ce processus renforcera notre alliance » a déclaré le secrétaire à la défense, Lloyd Austin. Il y a eu par ailleurs une réunion entre Austin et les sud-coréens. Après ces échanges, les deux parties ont publié un communiqué conjoint pour indiquer que les questions nucléaires et balistiques nord-coréennes étaient « une priorité pour l’alliance » et ont réaffirmé un engagement commun à résoudre ces problèmes.

Source


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

[VIDEO] Joe Biden trébuche et tombe presque sur le visage en montant dans l’Air Force One

Gérald Kierzek démonte les décisions absurdes du gouvernement et pointe toutes ses incohérences