Le député Eric Woerth a été pris en flagrant délit de mise en scène ce lundi 12 août, après avoir posté une photo de lui en pleine ascension de l’aiguille d’Argentière, dans le massif du Mont-blanc, sur laquelle on le voit couché contre le paroi alors que deux personnes se tiennent debout à l’arrière-plan.

Une ascension façon Monty Python. Ce lundi 12 août, Eric Woerth a posté sur Twitter une carte postale de vacances à la verticale : on y voit l’ancien ministre du Budget, et actuel député de la 4e circonscription de l’Oise, harnaché et casqué sur une pente glacée, piolet en main. « Glacier du milieu à l’aiguille d’Argentière. Toujours sur les pointes avant…« , a légendé l’élu dans un second tweet. Las, l’amoureux des cimes a été trahi par plusieurs détails de la photographie, qui révèlent la terrible vérité : ce cliché est une mise en scène.

On distingue en effet, au second plan en bas à droite de l’image publiée par Eric Woerth, deux personnes se tenant debout dans une pente qui ne semble donc pas si raide que ça. De nombreux internautes ont en outre souligné que la lanière qui pend de la parka du cadre des Républicains pointe perpendiculairement au sol, et non parallèlement, comme elle devrait le faire si l’alpiniste se tenait effectivement à la verticale. Autrement dit : Eric Woerth s’est simplement allongé pour prendre la pose dans ce massif du Mont-blanc, tandis que le photographe tournait l’appareil.

Source : Marianne