L’humoriste Guillaume Meurice a été licencié par Radio France pour avoir fait un sketch sur Benjamin Netanyahou

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice a été licencié « pour faute grave » par Radio France, après avoir réitéré ses propos polémiques sur le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a-t-il annoncé mardi 11 juin à l’Agence France-Presse. La radio publique lui a notifié par courrier la « rupture anticipée de [son] contrat pour faute grave », a-t-il précisé.

Guillaume Meurice avait été suspendu le 2 mai, cinq jours après avoir réitéré ses propos sur Benyamin Nétanyahou, « une sorte de nazi mais sans prépuce », tenus le 29 octobre 2023. Dans sa chronique du 28 avril, il avait déclaré : « Si je dis : Nétanyahou, c’est une sorte de nazi, mais sans prépuce, c’est bon, le procureur l’a dit cette semaine. Allez-y, faites-en des mugs, des tee-shirts, c’est ma première blague autorisée par la loi française. »

Quelques jours plus tôt, le 18 avril, le parquet de Nanterre avait prononcé le classement sans suite de la plainte déposée le 6 novembre 2023 par l’Organisation juive européenne visant l’humoriste pour « provocation à la violence et à la haine antisémite » et « injures publiques à caractère antisémite ». « Les deux infractions visées par la plainte n’apparaissent pas caractérisées », avait précisé le ministère public.

S’abonner
Notification pour
Avatar
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Fabien
Fabien
7 jours il y a

Ah les beaux suceurs de bites sionistes et de bites de juifs nazis !

Chaos social et conflit triangulé à venir

Le missile Sarmat ne peut détruire que 1% du territoire de la France