Environ 2 000 personnes se sont rassemblées à Amsterdam pour protester contre les mesures sanitaires du gouvernement. La manifestation a dégénéré et la police est intervenue, arrêtant plus de 100 personnes alors que le rassemblement était interdit.

Plusieurs milliers de personnes ont participé à une manifestation non autorisée à Amsterdam contre les mesures de restrictions sanitaires prises pour ralentir la propagation de la pandémie de Covid-19, et contre le gouvernement démissionnaire néerlandais, avant d’être dispersée par la police anti-émeute.

La manifestation s’est déroulée non loin du musée Van Gogh et du Rijksmuseum, sur la Museumplein, suivant un appel lancé sur des réseaux sociaux: «Ne votez plus jamais pour le cabinet Rutte !»

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé le 15 janvier sa démission ainsi que celle de son gouvernement, après que des milliers de parents ont été accusés à tort de fraude aux allocations familiales.

Le rassemblement n’était pas autorisé par la municipalité d’Amsterdam, comme le rapporte le quotidien néerlandais De Telegraaf. La police a procédé a 115 arrestations et a dû recourir au canon à eau pour disperser les 2 000 personnes qui étaient présentes, toujours selon le quotidien.

Selon Reuters, les manifestants brandissaient des pancartes portant l’inscription «Liberté : arrêtez ce siège» et scandaient «Que voulons-nous ? Liberté !». Toujours selon l’agence, les manifestants ont refusé de quitter les lieux malgré les demandes de la police et ont usé d’engins pyrotechniques contre les force de l’ordre.

Source