in

L’industrie pharmaceutique est la «première source de corruption dans le monde», dénonce un médecin

Auteur d’un livre sur la gestion de la crise sanitaire, l’infectiologue Christian Perronne a pointé du doigt la corruption de l’industrie pharmaceutique, dans un entretien donné au Nouvel Obs. Le médecin remet également en cause les études publiées dans certaines revues spécialisées.

Christian Perronne, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches s’en est pris à certaines pratiques de l’industrie pharmaceutique, lors d’un entretien avec le Nouvel Obs, le 26 juin.

 L’infectiologue était interrogé après la parution de son ouvrage sur la crise du Covid-19, intitulé Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise?.

Le Dr Perronne a en particulier critiqué les «marges faramineuses», faites sur des médicaments «ne coûtant pas grand-chose à fabriquer». Il a également évoqué le monopole de quelques grands groupes sur le secteur.

«L’industrie pharmaceutique s’est beaucoup concentrée ces dernières années. Il n’y a plus que quatre ou cinq très gros groupes qui dominent le monde. Le niveau de corruption a monté de façon fantastique. […] Un rapporteur de l’ONU m’avait confié, voilà quelques années, que l’industrie pharmaceutique est la première source de corruption dans le monde, devant l’industrie du bâtiment», a-t-il déclaré au Nouvel Obs.

La suite