in

L’interview de la septuagénaire juste avant d’être gravement blessée par les CRS et sermonnée par Macron

Interview quelque peu prémonitoire de cette militante connue de tous, qui venait manifester pacifiquement pour le droit à manifester avant de se faire violemment bousculer. Le commentaire de Macron confirment son mépris.

La septuagénaire, gravement blessée à la tête ce samedi 23 mars à Nice, avait témoigné au micro de CNews quelques minutes plus tôt.

« Vous savez, j’ai 73 ans, qu’est-ce qui peut m’arriver ? », se demandait Geneviève Legay. Quelques minutes plus tard, la militante de 73 ans était gravement blessée, subissant plusieurs fractures au crâne suite à une charge des policiers sur la foule de manifestants rassemblés.

Emmanuel Macron avait réagi à cet accident :
« Je souhaite d’abord qu’elle se rétablisse au plus vite et sorte rapidement de l’hôpital, et je souhaite la quiétude à sa famille »

« Pour avoir la quiétude, il faut avoir un comportement responsable. Je pense que quand on est fragile, qu’on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celle-ci »
« Cette dame n’a pas été en contact avec les forces de l’ordre. Elle s’est mise en situation d’aller dans un endroit interdit, de manière explicite, et donc d’être prise dans un phénomène de panique. Je le regrette profondément, mais nous devons, partout, faire respecter l’ordre public ». « Je lui souhaite un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse ».

.

Toujours plus de répression et de terreur…