in

L’Iran déclare l’armée américaine «terroriste» après l’assassinat du général Soleimani

Toutes les forces militaires américaines sont désormais officiellement considérées par Téhéran comme une entité terroriste après l’élimination par Washington de Qassem Soleimani et plusieurs autres militaires dans une frappe aérienne à Bagdad.

Ce 7 janvier, le Parlement iranien a adopté une loi classant officiellement l’ensemble des forces armées américaines dans la rubrique des «organisations terroristes».  L’adoption en urgence de cette loi après une réunion de l’Assemblée consultative islamique, survient quatre jours après l’assassinat par une frappe américaine du général Qassem Soleimani, de la Force al-Qods, unité d’élite du corps des Gardiens de la révolution islamique.

Abou Mehdi al-Mouhandis, numéro deux du Hachd al-Chaabi, coalition de paramilitaires pro-iranienne et figure de proue de la lutte contre Daesh en Irak, avait aussi perdu la vie aux côtés de plusieurs autres militaires dans la frappe américaine.

Lors de la session parlementaire de ce 7 janvier, les députés iraniens ont amendé une récente loi qui déclarait «terroristes» les forces américaines déployées de la Corne de l’Afrique à l’Asie centrale en passant par le Moyen-Orient.

Le nouveau texte étend cette dénomination au Pentagone, à toutes les forces américaines et à toute personne impliquée dans la mort de Qassem Soleimani. Initiée en avril 2019, cette loi se voulait une réponse à la décision par Washington de classer les Gardiens de la Révolution (armée idéologique de la République islamique d’Iran) sur la liste des «organisations terroristes étrangères». La portée de l’amendement est avant tout symbolique.

Source : RT