L’OMS estime « plausible » une fin de la pandémie de COVID en Europe avec le variant Omicron

Une note d’espoir. Le variant Omicron, qui pourrait contaminer 60% des Européens d’ici mars, a amorcé une nouvelle phase de la pandémie de Covid-19 dans la région et pourrait la rapprocher de son dénouement, a estimé dimanche le directeur de l’OMS Europe.

« Il est plausible que la région se rapproche d’une fin de la pandémie », a dit le directeur de l’OMS Europe Hans Kluge à l’AFP, appelant toutefois à la prudence du fait de la versatilité du virus. »Une fois que la vague Omicron sera calmée, il y aura pendant quelques semaines et quelques mois une immunité globale, soit grâce au vaccin, soit parce que les gens seront immunisés en raison de l’infection, et aussi une baisse en raison de la saisonnalité », a-t-il estimé.

L’OMS table alors sur « une période de calme avant peut-être le retour du Covid-19 vers la fin de l’année, mais pas nécessairement le retour de la pandémie ».

En Afrique du Sud, où ce variant a été séquencé en premier, on observe une tendance à la baisse du nombre des nouveaux cas ces quatre dernières semaines.

Avec un même optimisme prudent, le conseiller de la Maison Blanche pour la crise sanitaire Anthony Fauci a jugé dimanche qu’un « revirement » de la situation pouvait être attendu aux États-Unis.

Les pays de l’OTAN envoient des avions et des navires pour renforcer la défense militaire des pays d’Europe de l’Est

Zemmour dénonce «l’impérialisme intelligent» des Etats-Unis et salue Poutine le «grand chef d’Etat»