Une agence de renseignement marocaine s’est servie de l’outil d’espionnage israélien Pegasus pour viser en 2019 des téléphones d’Emmanuel Macron et d’Édouard Philippe ainsi que d’autres membres du gouvernement français de l’époque, révèle Le Monde.

Le puissant logiciel israélien d’espionnage au service de plusieurs pays, dont le Maroc: en 2019, une agence de renseignement marocaine a ciblé l’un des téléphones utilisés par Emmanuel Macron, rapporte ce 20 juillet Le Monde.

Qui plus est, le Premier ministre de l’époque, Édouard Philippe, ainsi que 14 ministres français en exercice ont également été dans le viseur de Rabat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici