Macron, 2014-2024, dix ans de travail pour une guerre mondiale

C’est bien sûr une simple coïncidence de dates : petit diable lancé par la paire Attali-Minc, Macron a surgi dans le paysage politique français en 2014, au moment où la Russie reprenait son bien, la Crimée.

Une décennie plus tard, l’air de rien, la France entre progressivement en guerre contre la Russie sur la décision d’un seul homme, dont le mouvement ne pèse pas un cinquième de l’électorat. Un électorat qui correspond à ceux qui ont peur de tout et qui marchent dans toutes les psychoses.
Vous avez dit dictature ?

Chaque jour, Macron, comme guidé par une puissance supérieure, augmente la pression sur les Russes, et sur les Français, par voie de conséquence. Chez nous, à part Glucksmann et Larcher, personne ne veut la guerre contre la Russie. Mais en Ve République, avec des résultats électoraux trafiqués et une presse mourante aux ordres, il suffit d’un homme pour détruire un pays.

La réaction de Piotr Tolstoï

Pour François Asselineau, c’est de l’esbrouffe

La réaction de Matteo Salvini

Source : egaliteetreconciliation

S’abonner
Notification pour
Avatar
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Kristian Carpenter
Kristian Carpenter
12 jours il y a

Discutailler sur des profils mentaux de ce type est une perte de temps … Quel analyse censé pouvons nous avoir au devant des frasques criminelles d’un tel gouvernement de faux-culs envers sa population et d’avoir la bêtise et prétention de ce présenter avec leur étiquette politique pour une coalition européenne judéo-nazifier qui elle même est une entité hautement criminogène ? Cela dépasse l’entendement … Le plus crave actuellement , c’est que ce cinglé à fait rentrée en France tout-une 5 ème colonne d’assassins pathologique sous fausse identité avec cette invasion submersive pour le cas où tout dérape sur les territoires Français . Je vous laisse deviner la finalité d’une tel procédure dans sa finalité ?

Selon le Kremlin, la France est « prête » à « participer directement » au conflit russo-ukrainien

Israël a tué plus de 200 Palestiniens dans le camp de Nuseirat pour sauver 4 otages