Macron annonce que les contribuables français vont donner 50 millions d’euros à l’organisation pro-djihadistes « Syria Charity »



Sa fonction, conformément à la stratégie standard de la guerre révolutionnaire marxiste dont s’inspirent les islamistes, consiste à organiser l’effort de guerre à tous les niveaux (médiatique, sociaux, économiques). Ici, essentiellement, à financer l’administration des territoires sous contrôle des islamistes.

Emmanuel Macron, conformément à la stratégie arrêtée par Nicolas Sarközy en 2011 puis poursuivie par François Hollande, continue de mettre en oeuvre le soutien de l’Etat Français à l’insurrection islamiste contre Bachar al-Assad.

Le président français s’appuie plus spécialement sur les Frères Musulmans, en France comme à l’étranger, pour mettre en forme cette stratégie. C’est ce qui explique pourquoi il a récemment choisi Edwy Plenel, dont les liens avec les Frères Musulmans sont notoires (lire ici), pour contrer les critiques grandissantes contre ce dernier et Médiapart, tenant de la ligne islamo-gauchiste.

Cette ligne stratégique mise en application à l’origine par Barack Hussein Obama et Hillary Clinton en 2011, vise à remplacer les régimes autoritaires nationalistes du Moyen-Orient par des régimes islamistes. La France, dans cette stratégie, n’est qu’une supplétive des néo-conservateurs anglo-américains et israéliens.

Macron a annoncé qu’il donnerait 50 millions d’euros ponctionnés auprès des contribuables français pour financer l’effort de guerre djihadiste sur l’arrière du front soutenu par Syria Charity.

 


La soeur de Mariah Carey balance sur le pédo-satanisme intrafamilial

Plus de victimes d’accidents dans les zones tests de la vitesse à 80 km/h