in

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn

Dans un entretien à Paris Match, l’ex-patron de Renault-Nissan Carlos Ghosn a fait savoir qu’Emmanuel Macron lui avait transmis une lettre par l’intermédiaire de Nicolas Sarkozy. Ce dernier s’est en effet rendu au Japon mi-octobre pour l’intronisation de l’empereur et a eu une conversation confidentielle avec Ghosn.

En désignant Nicolas Sarkozy pour le représenter à la cérémonie d’intronisation du nouvel empereur japonais mi-octobre, Emmanuel Macron l’avait également chargé de transmettre une lettre à l’ex-PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, assigné à cette époque à résidence au Japon en attendant son procès, révèle ce dernier dans une interview accordée à Paris Match. L’entretien sort le 16 janvier mais les informations ont déjà été relayées par le JDD.

«Il était porteur d’un courrier du Président de la République, dont je ne peux dévoiler le contenu», a fait savoir l’ex-chef de Renault-Nissan, lequel se trouve actuellement à Beyrouth après sa fuite du Japon fin décembre.

Aucune «animosité» avec Emmanuel Macron

Quant à ses relations avec le Président de la République, «réputées orageuses» selon le JDD, Carlos Ghosn a répondu:

«Je ne sais pas, je ne pense pas. Il n’y a jamais eu de ma part la moindre animosité. J’ai eu des désaccords avec lui comme avec d’autres politiques – un chef d’entreprise n’a pas à être un béni-oui-oui.»

Une conversation confidentielle

Lors de son déplacement officiel à Tokyo, Nicolas Sarkozy s’est entretenu en toute confidentialité avec Ghosn suite à l’aval d’Emmanuel Macron, d’après le JDD.

«Nous avons eu une longue conversation», a commenté par la suite Nicolas Sarkozy, interrogé à l’occasion par le JDD. L’entrevue a duré une heure et demie à l’ambassade de France. En outre, l’ancien Président aurait «jugé indigne d’être là et de ne pas essayer de le [Carlos Ghosn, ndlr] voir», toujours d’après l’hebdomadaire.

Via: sputniknews

Comments

0 comments

260 millions de chrétiens «fortement persécutés» en 2019 en raison de leur foi

Un bug sur Facebook révèle que les messages postés par Greta Thunberg sont écrits par son père