in

Macron avait été alerté des dangers du Covid-19 dès décembre, affirme Le Canard Enchaîné

Selon Le Canard Enchaîné, Emmanuel Macron était alerté des dangers du coronavirus dès le mois de décembre, soit plusieurs semaines avant l’arrivée de l’épidémie en Europe.

L’ambassadeur de France à Pékin, Laurent Bili, a alerté le Quai d’Orsay et l’Élysée en décembre sur les dangers de cet alors nouveau virus signalé à Wuhan, affirme Le Canard Enchaîné dans ses colonnes.

Mais, comme le relate le journal satirique, Jean-Yves Le Drian et Emmanuel Macron n’en ont tenu aucun compte. En outre, le ministre des Affaires étrangères n’a organisé le rapatriement des ressortissants français que fin janvier.

«Quand sont parvenues à Paris les informations relatives à l’apparition d’un nouveau virus, il était encore possible, pour un Président conscient de ses responsabilités, de constituer un bon stock de masques, de tests et de respirateurs. Mais Macron n’a pas trouvé le temps d’y penser », souligne le média.

Cette nouvelle information vient contredire les déclarations du président de la République et de son Premier ministre, mais corrobore la version défendue par Agnès Buzyn. Le 28 mars dernier, Edouard Philippe avait assuré que «chacun pourra apprécier les moments où les gouvernements ont pris cette décision [du confinement], mais je ne laisserai personne dire qu’il y a eu du retard sur la prise de décision».
De son côté, la ministre démissionnaire assurait le 17 mars dans un entretien au Monde avoir «envoyé un message au président sur la situation» dès le 11 janvier.