Macron ne débattra pas avec les autres candidats avant le premier tour de la Présidentielle

Interrogé par un journaliste de LCI, Emmanuel Macron a assuré lundi 7 mars, à l’issue de som premier déplacement de campagne qu’il ne participerait à aucun débat avec ses concurrents avant le premier tour de l’élection.

À l’issue son premier déplacement de campagne en tant que candidat à l’élection présidentielle, lundi 7 mars, à Poissy (Yvelines), Emmanuel Macron a déclaré qu’il ne participerait à aucun « débat avec les autres candidats avant le premier tour ».

« Je ne ferai pas de débat avec les autres candidats avant le premier tour », a assuré Emmanuel Macron, désormais candidat à l’élection présidentielle, à la sortie de son premier déplacement de campagne qui s’est tenu à Poissy (Yvelines). « Aucun président en fonction qui se représentait ne l’a fait, je ne vois pas pourquoi je ferai différemment du Général de Gaulle, de François Mitterrand, de Jacques Chirac ou de Nicolas Sarkozy », a-t-il argumenté. Et de conclure : « Je n’ai pas peur du débat, je préfère le débat avec les Français. C’est ce que je leur dois. »

 

  1. Il joue sur la lâcheté des français, persuadé qu’il ne réagiront pas donc il se permet tout, le mouton est totalement responsable de cet état de choses …il accepte tout de son prédateur qui le méprise totalement … un larbin décérébré qui obéit … un pion sur l’échiquier, un échiquier que Poutine est en train de foutre en l’air, les voyous tenteront tout car ils n’ont plus rien à perdre si, le fric et le pouvoir, ils veulent la guerre pour se refaire une santé financière et poussent Poutine à la commencer afin de se dédouaner ensuite, des psychopathe, une vraie MERDE

  2. Le contexte a changer changes aussi un peu toi. Avant toi il n y avait pas COVID maintenant il y en a eu. Avant toi aucun président n’avait dirigé tout seul le Conseil de santé toi seul l’a fait à l’occasion de COVID alors poursuis le changement et la démarcation d’avec tes prédécesseurs cela ne te rabaissera pas

Le Rappeur Booba met fin à son contrat avec Puma qui a des prises de position politiques anti-russes

« 300 dollars le baril »: la Russie avertit de « conséquences catastrophiques » en cas d’embargo.