in

« Macron vend nos retraites aux assurances »

« La réforme des retraites menée par le gouvernement va détruire la répartition, c’est-à-dire le fait que ce sont les cotisants, ceux qui travaillent aujourd’hui, qui payent pour les retraités d’aujourd’hui, pour introduire le virus de la capitalisation c’est-à-dire un marché des retraites offert aux compagnies d’assurance, aux marchés financiers. C’est le passage d’un système juste, issu du Conseil national de la Résistance, à un système privé où les plus riches paieront leur retraite sur mesure alors que les plus pauvres n’auront plus beaucoup d’argent pour payer leur retraite. »