in

Maduro donne 72h à l’ambassadrice de l’UE pour quitter le Venezuela

La président vénézuélien a demandé le départ dans les trois jours d’Isabel Brilhante Pedrosa, représentante de l’UE à Caracas. Il a justifié son choix par les récentes sanctions prises par l’UE contre plusieurs citoyens de la république bolivarienne.

«Je donne 72 heures à l’ambassadrice de l’Union européenne à Caracas pour qu’elle quitte notre pays […] Assez du colonialisme européen contre le Venezuela.» C’est par ces mots que le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a exhorté, le 29 juin lors d’un discours retransmis depuis le palais de Miraflores, la représentante de l’Union européenne (UE), la portugaise Isabel Brilhante Pedrosa, à quitter le pays dans les trois jours (à partir de 54.32 minutes).

https://twitter.com/NicolasMaduro/status/1277709034901118977

«Assez du colonialisme interventionniste, du suprématisme et du racisme […] Nous lui affréterons un avion pour qu’elle s’en aille […] S’ils [les européens] ne respectent pas le Venezuela : qu’ils s’en aillent. Le Venezuela demande à ce qu’on respecte son intégrité en tant que nation», a-t-il ajouté, évoquant, selon lui, les «persécutions» dont souffre la république sud-américaine.

L’UE «condamne» l’expulsion de son ambassadrice

L’UE «condamne» l’expulsion de son ambassadrice à Caracas, a annoncé ce 30 juin le haut représentant Josep Borrell après que le Président Nicolas Maduro a donné 72 heures à la représentante pour quitter le Venezuela.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a condamné ce 30 juin l’expulsion de l’ambassadrice de l’UE du Venezuela et a annoncé des mesures de «réciprocité».

«Nous condamnons et nous refusons l’expulsion de notre ambassadeur à Caracas et nous prendrons les mesures de réciprocité», a-t-il annoncé dans un message sur son compte Twitter.