Malgré une campagne de vaccination massive, Israël n’exclurait pas un quatrième confinement

Intervenant à la radio pour évoquer la situation sanitaire, un haut-responsable israélien du secteur de la Santé a affirmé qu’un quatrième confinement était possible dans son pays malgré une campagne de vaccination menée tambour battant.

Malgré une campagne de vaccination massive, Israël ne serait pas à l’abri d’un quatrième confinement. Cité par The Times of Israël, Nachman Ash, le responsable de la lutte contre le coronavirus dans le pays, a évoqué l’éventualité d’instaurer un quatrième confinement avant les élections législatives du 23 mars.

«Si nous n’agissons pas de manière responsable, la possibilité d’un quatrième confinement existe», a-t-il indiqué sur 103FM Radio. Et d’ajouter : «Nous sommes inquiets concernant la hausse des infections dans les prochains jours.» Selon le ministère israélien de la Santé, le taux de transmission du virus a dépassé la barre de 1, soit le signe d’une accélération de la propagation des cas de Covid-19.

Je ne sais pas ce qu’a voulu dire le Premier ministre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou avait pourtant affirmé le 4 mars sur Fox News que la pandémie était en passe de se terminer dans son pays, louant au passage les mérites du «passeport vert». Interrogé sur cette déclaration, Nachman Ash a ainsi confié : «Je ne sais pas ce qu’a voulu dire le Premier ministre.»

Israël, dont plus de la moitié de la population a reçu au moins la première dose du vaccin contre le coronavirus, est sorti progressivement de son troisième confinement début février. L’Etat hébreu a comptabilisé quelque 796 465 personnes contaminées depuis le début de la pandémie, dont environ 5 834 sont décédées.

Source

L’administration Biden préparerait une série de cyberattaques «clandestines» contre la Russie

[VIDEO] Le Dr. Jean-Paul Hamon explose de colère sur LCI : « J’ai envie d’aller dézinguer le ministère ! »