Manuel Valls condamné à payer plus de 277 000 euros pour financement illégal de sa campagne à Barcelone

Selon les informations du site catalan Nació Digital, Manuel Valls devra débourser 277 000 euros pour avoir financé irrégulièrement sa campagne aux élections municipales de Barcelone en 2019. « Selon la Cour des comptes, sa plateforme, Barcelona pel Canvi, a accepté des paiements de tiers, ce qui est interdit selon l’article 4.3 de la loi organisation de financement des partis politiques », explique le site catalan.


Valls a su s’entourer d’un groupe important d’hommes d’affaires et de membres de la haute bourgeoisie catalane de Barcelone et de Madrid. « Le leader de Barcelone pour le Changement a obtenu le soutien du président de Naturhouse, Félix Revuelta ; de l’ancien président de la Societat Civil Catalana Josep Ramon Bosch ; du président de la compagnie d’assurance DKV, Javier Vega de Seoane, et du conseiller d’investissement de Blackstone, Claudio Boada, entre autres. Mais même avec tout cela, il n’a pas obtenu le résultat qu’il attendait. »

Concrètement, 188 867 euros ont été facturés par l’association Barcelona Capital Europa, l’entité qui a précédé la coalition entre Barcelona for Change et Ciutadans aux élections. Selon la loi sur les partis, il s’agit d’une infraction « très grave » , d’où une condamnation à une amende de 251 698 euros. Le montant restant, 25 000 euros, a été infligé à Valls au motif que son parti a enfreint la limite maximale de dépenses en publicité sur les lieux publics.

Sourcelemediaen442