“Je n’ai pas à m’excuser en tant que blanche et en tant que Française” pour “la mort d’un Afro-Américain” et d’Adama Traoré. Voilà en substance le fond du message relayé mercredi soir par l’ex-députée d’extrême droite Marion Maréchal-Le Pen dans une vidéo postée sur sa Facebook.

La nièce de la présidente de Marine Le Pen voit ses propos comme une “réaction épidermique” face “au rouleau compresseur” de l’affaire Georges Floyd, cet Afro-Américain tué par un policier blanc dont la mort a soulevé un grand émoi dans le monde.

“Je n’ai pas à m’excuser en tant que blanche et en tant que française – vous voyez à quoi on est réduit en devant se positionner de la sorte – Je n’ai pas à m’excuser pour la mort d’un Afro-Américain aux États-Unis. Je n’ai pas à m’excuser pour la mort d’un délinquant, Adama Traoré, une mort accidentelle qui a eu lieu à la suite d’une interpellation qui n’était pas liée, c’est important de le rappeler, à sa couleur de peau, mais aux crimes qu’il aurait commis”, a-t-elle affirmé.