Mathieu Slama balance sur le pass vaccinal et donne une leçon de droit à une députée LREM

Mathieu Slama était l’invité de l’émission «Le Live Toussaint» diffusée ce lundi 20 décembre 2021 sur BFM.

« Le passe vaccinal, vous l’avez dit d’ailleurs, c’est quand même une pression. C’est une politique de coups de pression et même de chantage qui consiste à dire une chose qui est quand même très très grave, c’est de dire : on vous reprend votre liberté et on ne vous la redonne qu’à la condition que vous vous comportiez très bien. Concrètement, ça veut dire qu’avec un simple QR code, vous pouvez activer-désactiver les droits des citoyens. Donc sur le plan des principes, je pense que c’est une rupture politique et même républicaine qui est inédite. Je pense que c’est quelque chose que l’on a jamais connu dans notre histoire contemporaine et c’est pour ça que je crois que c’est très très grave. Et c’est une rupture avec deux principes en particulier, d’une part avec notre conception de la citoyenneté. La citoyenneté en France, elle est indivisible.  »

« Il n’y a pas plusieurs catégories de citoyens : des citoyens qui seraient des sous-citoyens qui auraient moins de droits que les autres. Ça, ça n’existe pas dans la République française et c’est un principe républicain très important. Et le deuxième principe, c’est le principe de liberté. Le président de la République a parlé d’une société de vigilance et il admet lui-même, que l’on n’est plus dans une société de liberté. Et en fait, aujourd’hui, la liberté c’est quelque chose que le pouvoir vous accorde en fonction de votre comportement, en l’occurrence la vaccination. Et ça, pareil, c’est quelque chose qui est totalement étranger à notre culture républicaine où je rappelle, la liberté est une chose inaliénable. Un citoyen a des droits inaliénables et la liberté, c’est quelque chose qui est consubstantiel à la citoyenneté. C’est ça pour moi, les ruptures qui sont vraiment très très importantes dans cette histoire. »

Macron est un menteur pathologique, preuves en images

L’Ordre des Médecins du Québec dénonce les effets secondaires des vaccins contre le Covid-19 pour les enfants