in

Meurtre d’Adrien Perez : « Nos gouvernants ne s’intéressent pas à la sécurité des Français, elle est secondaire » selon son père

Il y a un an, le meurtre d’Adrien Perez, à la sortie d’une boîte de nuit de Meylan

Le 29 juillet 2018, Adrien Perez était tué d’un coup de couteau en plein cœur à la sortie d’une boite de nuit, à Meylan, en Isère, en voulant défendre un ami qui se faisait agresser. Trois jeunes avaient été arrêtés, deux sont en prison, le 3e est en liberté, sous contrôle judiciaire.
Dans un premier temps, les jeunes suspectés avaient pris la fuite, puis ils s’étaient rendus a la justice. Les deux frères El Habib, Younes, 21 ans et Yanis, 20 ans, ont été mis en examen pour le meurtre d’Adrien.
Deux demandes de remise en liberté, rejetées

L’aîné, incarcéré à Varces, a reconnu avoir porté les coups mortels, tout en disculpant son petit frère. Ce dernier, détenu à la maison d’arrêt de Saint Quentin Fallavier, a déjà fait deux demandes de remises en liberté qui ont été rejetées. Il a fait appel devant la chambre de l’instruction. Le troisième suspect, Liam, mis en examen pour violence en réunion avait, lui, été remis en liberté sous contrôle judiciaire après sa garde a vue.

Survie

Patricia Perez, la mère d’Adrien, est inconsolable : « On survit, pour notre fille, Marjorie. Notre vie s’est arrêtée le 29 juillet 2018. Pour moi, un an après, ce n’est pas une date anniversaire. Son anniversaire, c’était le 24 juillet. J’étais toujours la première à l’appeler. Il m’envoyait des cœurs par SMS. Merci, Maman ! m’écrivait-il. Je n’aurai plus jamais cela. »

[…]

France Bleu