Le député Meyer Habib, grand ami et défenseur du criminel de guerre Netanyahou, a subitement quitté l’hémicycle durant l’intervention du Premier ministre Jean Castex.

Il a demandé à Israël de « garantir l’accès rapide et sans entrave de l’aide à Gaza », tout en dénonçant « les risque de la politique de colonisation d’Israël », notamment « les évictions à Jérusalem -Est ».