Michel Onfray est depuis quelques jours au cœur d’une polémique sur le pass sanitaire, après avoir déclaré, sur un plateau de CNEWS, qu’il soutenait la mesure.

L’auteur promeut la restriction des libertés publiques

« Moi, je suis vacciné, je veux bien qu’il y ait un pass, ça me paraît normal », expliquait Michel Onfray il y a deux semaines. Concernant ceux qui ne seraient pas vaccinés et ne disposeraient pas d’un pass sanitaire, l’auteur promeut la restriction des libertés publiques : « Il y a des choses que vous n’aurez pas le droit de faire  ».

Une pensée « d’enfant roi »

Se défendant en vidéo sur son site Front Populaire, Michel Onfray désigne le refus du pass sanitaire comme un caprice provenant d’une pensée « d’enfant roi ». Il dénonce des personnes se comportant comme des « racailles » en faisant allusion à ceux ne souhaitant pas porter le masque, et aux campagnes de soutien par Florian Philippot à ces mouvements organisés.

L’écrivain estime qu’une société doit prendre en charge la santé d’un individu en temps d’épidémie et est « sidéré » par la conception que « le droit de nuire est un droit ». « Vous avez le droit de ne pas vous faire vacciner, mais la société a le droit de se protéger de vous », avance-t-il.

Lire l’article…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici