Les factions de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza ont riposté ce lundi soir aux assauts des forces d’occupation israéliennes contre l’esplanade des Mosquées dans la ville sainte d’al-Qods, en solidarité avec les Jérusalémites.

Quelques heures auparavant, vers 16h30, heure d’al-Qods, la cellule des opérations de ces factions avait lancé un ultimatum aux forces israéliennes les sommant d’évacuer l’esplanade des Mosquées et le quartier Cheikh Jarrah à 18h.

Vers 18h03, elle a tiré la première salve de roquettes vers les régions occupées, notamment à al-Qods occupée. Une première!!

Ce tir a été annoncé par le porte-parole des Brigades al-Qassam du Hamas, Abou Oubaida.

« Nous avons lancé une slaves de missiles contre l’ennemi à al-Qods en réponse à ses crimes et à son agression contre la Ville Sainte. C’est un message que l’ennemi doit bien comprendre », a-t-il indiqué.

Selon l’armée israélienne, rapporte le site web de la télévision qatarie al-Jazeera net, 7 missiles ont été tirés depuis la bande de Gaza sur al-Qods, et un seul a été intercepté.

Dans la matiné du lundi, les forces d’occupation israéliennes avaient lancé un assaut contre la mosquée al-Aqsa et l’esplanade des Mosquées, utilisant des balles en caoutchouc , des bombes assourdissantes et des gaz lacrymogène. Des centaines palestiniens ont été blessés, d’après le Croissant rouge palestinien, dont des secouristes.

Missiles sur al-Qods. Base visée

Dans la ville sainte occupée, alors que la chaîne israélienne Canal 13  rapportait que 4 explosions ont été entendues dans la région d’al-Qods , la Knesset a évacué ses fonctionnaires . Les médias israéliens ont rapporté que les bombardements ont eu lieu à Jérusalem au moment même où le Cabinet restreint approuvait une opération à grande échelle de l’armée israélienne contre la bande de Gaza.

De leur côté, les Jérusalémites qui étaient rassemblés à Bab al-Amoud, une rue menant à l’esplanade des Mosquées, fêtaient les tirs depuis la bande de Gaza et refusaient de quitter les lieux.

Les forces d’occupation avaient toutefois évacué les colons. Elles ont annulé la marche des drapeaux à travers laquelle les colons comptaient lancer l’assaut contre les vieux quartiers palestiniens d’al-Qods et Bab al-Amoud, a rapporté al-Mayadeen Tv. « Les colons avaient fui vers les abris avant son annulation », a souligné Nasser Lahham, le directeur de son bureau en Palestine occupée.

Vers 18h40, les Brigades d’al-Aqsa ont révélé avoir bombardé la base militaire israélienne Meflasim. Tandis que les autres factions continuaient de bombarder les colonies israéliennes dans l’enveloppe de Gaza. Elles continuent à le faire jusqu’à l’écriture de l’article. (02:20 heure d’al-Qods)

20 palestiniens tués dont 9 enfants

Vers 18h40, l’armée d’occupation israélienne a bombardé des maisons à Beit Hanoune, au nord de la bande de Gaza. Selon un dernier bilan   du ministère de la Santé dans la bande de Gaza, au moins vingt Palestiniens sont tombés en martyrs, dont neuf enfants. 65 ont été blessés

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait promis auparavant « une réponse musclée ».

« Les organisations terroristes à Gaza ont franchi une ligne rouge le soir de la ‘Journée de Jérusalem’ en tirant des roquettes jusque dans la région de Jérusalem », a-t-il indiqué. Et d’ajouter : « Israël réagira avec force (…), celui qui attaque paiera le prix fort »

Les brigades du Martyr Abou Ali Moustafa sont alors entrés en action en tirant une salve de 10 roquettes sur les zones nord-est limitrophes de la bande de Gaza.

Ils ont annoncé « le début de la réponse militaire à l’agression et au crime sionistes », soulignant: « notre réponse a commencé par le bombardement des criminels avec d’intenses explosions de roquettes ».

Source