Morbihan: un vacancier demande l’arrêt des cloches de l’église qui « l’empêchent de dormir »

Le vacancier a demandé à la mairie d’Arzon d' »éteindre la cloche dès ce jour pour nous permettre de profiter tranquillement de cette période de vacances ».

C’est devenu presque un classique de l’été. À chaque vacance estivale, son lot d’anecdotes de vacanciers mécontents du manque de tranquillité dans le village de leur destination. Cette année, c’est le journal régional Ouest France qui rapporte que la mairie d’Arzon dans le Morbihan a été sollicitée la semaine passée pour demander…à faire taire les cloches du village.

Derrière cette demande, un vacancier qui appelle à « garder les cloches silencieuses jusqu’à 9h voire 10h le matin », « faire en sorte qu’elles ne sonnent plus jamais, car les enfants sont perturbés », voire même « éteindre la cloche dès ce jour pour nous permettre de profiter tranquillement de cette période de vacances ».

Une demande qui a d’abord surpris le maire d’Arzon Roland Tabart, mais qui l’a surtout excédé. Selon lui, les touristes doivent s’adapter au mode de vie de leur lieu de vacances.

« Ceux qui viennent à Arzon devraient accepter nos traditions », estime-t-il. « Sur les cloches, ma position est claire. Chaque pays du monde a une dominante ou une connotation religieuse. Par le son et par le chant, chacun a sa marque. »
Il affirme qu' »ici, nous avons une entité religieuse catholique, c’est aussi une tradition culturelle » et qu’il ne va « sûrement pas arrêter les cloches. »

Des cloches qui « ponctuent la vie sociale des communes »

Auprès de Ouest France, l’édile précise avoir envoyé une copie de la demande au recteur d’Arzon. Ce dernier lui a répondu en réaffirmant le rôle à la fois religieux et social des cloches pour le village, qui sonnent pour la paroisse, mais aussi pour l’horloge municipale. Un élément central de la vie à Arzon donc, qui ponctue « la vie sociale des communes et tout particulièrement la vie rurale ».

Ces dernières années, le village de Saint-Pierre-d’Oléron en Charente-Maritime avait lui aussi été mis en lumière par le feuilleton judiciaire autour du coq Maurice, jugé pour nuisance sonore après une plainte de voisins gênés par son chant trop matinal près de leur résidence de vacances.

Relaxé, l’animal était devenu le symbole de la préservation des bruits de la campagne. Un maire avait même annoncé vouloir faire inscrire les bruits ruraux au patrimoine de l’Unesco.

 

Source 

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dossier Macron saisi chez Trump : Le Deep State fait-il chanter notre président ?

Argentine : la vice-présidente Cristina Kirchner échappe par miracle à une tentative d’assassinat