in

Mort de George Floyd : quand le shérif de Flint (Michigan) se joint aux manifestants sous les applaudissements

Quand le shérif de la ville de Flint, dans le Michigan, a pris part à une manifestation contre le racisme, samedi soir, son geste est devenu viral.

«J’ai enlevé mon casque et mes protections. Je veux que ça devienne une parade et non une manifestation», a lancé le shérif Chris Swanson sous les cris et les applaudissements des citoyens.

Depuis près d’une semaine, les manifestations se multiplient dans plusieurs villes américaines, mais aussi dans le monde, après la mort de George Floyd, un homme noir, aux mains de policiers blancs.

«La seule raison pour laquelle nous sommes ici, c’est pour être certains qu’on VOUS entende. C’est tout. Ne pensez pas un seul instant qu’il [Derek Chauvin] représente tous les policiers du comté et de cette nation.»

Le policier blanc, Derek Chauvin, qui a maintenu son genou pendant de longues minutes sur le cou du quadragénaire, a été arrêté vendredi et accusé d’homicide involontaire et acte cruel et dangereux ayant causé la mort.

«Nous travaillons pour aider les gens. Nous voulons être avec vous pour de vrai. Je dois vous dire que ces policiers vous aiment», a ajouté le shérif Swanson en montrant du doigt ses collègues. «Ce policier, il fait des câlins», a-t-il ajouté.

La manifestation pacifique a duré plusieurs heures dans les rues de Flint. Interrogé par les journalistes de la chaîne WJRT après la manifestation, le shérif Chris Swanson avait un message à passer.

«Nous ne pouvons pas oublier que sur toutes nos voitures de police à travers le pays, il est écrit «protéger et servir», a-t-il indiqué à la caméra.

«Cela veut dire que tout le monde, tout le monde, mérite la même dignité. Si vous n’êtes pas d’accord avec ce qui se passe, essayez d’arranger ça de la bonne façon. Et c’est ce qui s’est passé ce soir. Personne n’a été arrêté, personne n’a été blessé. C’est comme ça que ça doit se passer», a conclu le policier.

Source