Moscou teste avec succès le missile Sarmat, un monstre de 200 tonnes qui fera « réfléchir » les ennemis de la Russie, prévient Poutine

L’armée russe a annoncé ce mercredi le premier tir d’essai réussi du missile balistique intercontinental Sarmat, une arme de nouvelle génération de très longue portée.

Le message de Vladimir Poutine est clair. Le missile Sarmat est une « arme unique » qui « fera réfléchir » les ennemis de la Russie. Il s’agit d’un missile ballistique de dernière génération. Le RS-28 Sarmat est destiné à remplacer les vieillissants missiles R-36M.

Il s’agit d’un missile balistique intercontinental de cinquième génération. D’un poids dépassant 200 tonnes, il est plus performant que son prédécesseur et « n’a pratiquement pas de limites en matière de portée », selon Vladimir Poutine, qui l’a jugé à même de « viser des cibles en traversant le pôle Nord comme le pôle Sud ».

« C’est véritablement une arme unique qui va renforcer le potentiel militaire de nos forces armées, qui assurera la sécurité de la Russie face aux menaces extérieures et qui fera réfléchir à deux fois ceux qui essayent de menacer notre pays avec une rhétorique déchaînée et agressive », a déclaré Vladimir Poutine, lors d’une annonce diffusée à la télévision.

Surnommé « Satan 2 » par l’Otan, cette arme nucléaire a une capacité de destruction phénoménale. Elle a une capacité d’action de 10.000 kilomètres et pourrait ainsi atteindre Paris, Londres ou même des villes sur la côte ouest américaine. Pis, il a la capacité de détruire en quelques secondes un territoire grand comme l’Etat du Texas ou la France avec ses douze têtes nucléaires. Sa technologie furtive lui permet également de tromper les systèmes radars.

Source

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’extradition de Julian Assange aux États-Unis validée par la justice britannique

Jeanne Traduction : « Voter Macron, c’est voter pour la destruction de notre pays, de notre peuple et de notre économie »