Nasrallah : Israël n’a pas sa place dans l’avenir de la région ; il faut déraciner cette tumeur cancéreuse

Le leader du mouvement de résistance islamique libanais, Hezbollah, a appelé à des efforts mondiaux pour éradiquer le régime sioniste, affirmant que cette entité n’est rien de plus qu’une «tumeur cancéreuse» destinée à la destruction.  

Dans une allocution télévisée ce vendredi 31 mai, Sayyed Hassan Nasrallah a déclaré : «il relève de devoir sur un plan doctrinal, éthique et religieux de tout mettre en œuvre pour se débarrasser d’Israël qui a commis d’innombrables atrocités contre les Palestiniens

Nasrallah a déclaré que la lutte en cours pour Gaza est une bataille pour l’existence et que la défaite du régime israélien aura des effets significatifs pour toute la région et à différents égards.

Le chef du Hezbollah a affirmé également que quiconque avait la capacité de prendre part à la bataille de Gaza, devait le faire.

Le secrétaire général du Hezbollah libanais a déclaré que l’insistance du Premier ministre israélien à poursuivre la guerre avait aggravé la situation interne de son régime.

«Même si certains gouvernements sont restés silencieux face aux atrocités, l’effusion de sang à Gaza a réveillé l’opinion publique mondiale en isolant le régime d’occupation», a-t-il fait noter.

Nasrallah a également cité les avertissements du chef de la banque centrale israélienne ainsi que ceux des commandants de l’armée du régime concernant les catastrophes qui se produisent dans les territoires occupés et l’échec de l’armée israélienne à vaincre le Hamas à Gaza.

«La bataille de Gaza façonnera l’avenir du Liban»

Nasrallah a évoqué les échanges de tirs en cours entre le Hezbollah et le régime israélien, affirmant que la bataille de Gaza façonne l’avenir du Liban et de toute la région aux niveaux stratégique, sécuritaire et national.

Le secrétaire général du Hezbollah libanais a rappelé aussi que le peuple libanais soutenait la Résistance contre Israël et que le Front de résistance combattait vigoureusement le régime israélien. Il a rappelé à ce titre que les attaques de son mouvement avaient créé un grand sentiment de désespoir chez les responsables israéliens ainsi que chez les colons.

Concernant la crise présidentielle au Liban, il a déclaré que la bataille avec Israël n’avait aucun rapport avec la question de la présidence du Liban.

Il a imputé aux interventions étrangères et aux désaccords internes, l’échec du pays à organiser des élections présidentielles depuis des mois.

Nasrallah a affirmé que le Hezbollah était prêt à soutenir les efforts visant à sortir le pays de l’impasse et il a appelé au dialogue pour que les Libanais puissent arriver enfin à une conclusion satisfaisante sur les questions d’ordre interne.

Nasrallah salue les opérations anti-israéliennes du Yémen

Ailleurs dans ses remarques, le leader du Hezbollah a salué les opérations anti-israéliennes du Yémen, exprimant sa solidarité avec le peuple et l’armée yéménites face à l’agression américano-britannique.

Il a honoré la détermination des Yéménites dans leurs efforts pour soutenir Gaza sans oublier aussi leur engagement selon lequel aucune pression ne pourra arrêter leurs opérations anti-israéliennes.

Nasrallah a commenté les manifestations étudiantes pro-palestiniennes aux États-Unis, affirmant qu’elles avaient élargi le Front de résistance à la société occidentale.

«Pour la première fois, nous sentons que le Front de résistance s’étend à ce point grâce aux mouvements d’étudiants dans les universités américaines et occidentales, dans le cadre d’une position honorable, humanitaire et morale contre les crimes israéliens à Gaza», a-t-il déclaré.

source : PressTV

S’abonner
Notification pour
Avatar
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
KC
KC
16 jours il y a

… En dehors de son intelligence à double tranchant , je dois reconnaitre que nous sommes d’accords sur la destinée de cette engeance d’humanité .

La Chine menace l’OTAN: « Nous écraserons quiconque tente de s’immiscer dans les affaires intérieures de la Chine et de Taïwan. »

Ce que serait une guerre totale entre la Russie et l’OTAN