in

« Ne me trace pas, mec » – Dites simplement non au traçage des contacts

Traçage des contacts ? Vraiment ? C’est le prochain grand programme du gouvernement pour pousser à une surveillance totale de nos vies. Maintenant, les véritables retombées de la Coronapocalypse se font sentir.

Ceux-là mêmes qui ont créé une fausse pandémie à partir de statistiques erronées, de la peur des médias et de la propagande la plus importante font maintenant pression sur l’État de surveillance totale pour nous (eux ?) protéger de la prochaine crise.

James Corbett, du rapport Corbett, vient de publier une excellente vidéo sur le « traçage des contacts » telle que le promulgue (qui d’autre ?) la Fondation Clinton pour créer une armée de nouvelles chemises brunes afin d’aider nos dirigeants sages et bienveillants à nous gérer comme du bétail.

James nous exhorte à ne pas utiliser de termes orwelliens, et je suis d’accord avec lui. Mais la meilleure façon de le faire est de se moquer d’eux et de lui.

Je propose simplement de les regarder et de leur dire : « Ne me trace pas, mec ».

Comme toujours, lorsqu’ils veulent nous pousser vers une idée terrible, ils doivent d’abord trouver un euphémisme inoffensif pour l’exprimer. C’est soit ça, soit simplement appeler ça une guerre que nous allons mener et gagner ensemble, vous savez, pour les enfants !

Mais cela a toujours été le plan avec ce virus. Nous pouvons spéculer sur les raisons pour lesquelles cela a été fait, pourquoi cela a été dirigé depuis les hauteurs de notre société mais, en fin de compte, cette spéculation n’est pas pertinente.

C’est en train de se produire, c’est ici et ils travaillent maintenant à régler le cadre. L’objectif est d’achever les derniers vestiges de l’anonymat et de l’individualité qui ont commencé avec la destruction de la vie privée financière pendant l’administration Clinton, qui s’est traduite par les expressions gouvernementales classiques « Connaissez votre clientèle » et « Lutte contre le blanchiment d’argent ».

Aujourd’hui, les règles qui ont été renforcées après le 11 septembre dominent le paysage financier mondial.

Mais regardons ce qui s’est passé avec le COVID-19, étape par étape.

Tout d’abord, un virus apparaît en Chine, dont les plus hauts responsables de notre gouvernement ont été informés dès novembre, si l’on en croit les recherches de Pepe Escobar.

« L’étalon-or reste le rapport d’ABC News selon lequel les informations recueillies en novembre 2019 par le Centre National de Renseignement Médical (NCMI), une filiale de l’Agence de Renseignement de la Défense (DIA) du Pentagone, mettaient déjà en garde contre une nouvelle contagion virulente qui échappe à tout contrôle à Wuhan, sur la base d’une « analyse détaillée des communications interceptées et des images satellites ».

Une source anonyme a déclaré à ABC que « les analystes ont conclu qu’il pourrait s’agir d’un événement cataclysmique », ajoutant que l’information avait été « communiquée plusieurs fois » à la DIA, aux chefs d’état-major des armées du Pentagone et même à la Maison Blanche ».

Ensuite, la Chine, l’étalon-or du Panopticon orwellien, utilise ce Panopticon et prouve au monde entier l’efficacité du gouvernement à contenir un fléau mortel.

Ce modèle, qui va fondamentalement à l’encontre de milliards d’années d’évolution et d’immunologie basique, est ensuite propagé dans le monde occidental pour lutter contre le COVID-19, une maladie dont le taux de mortalité est similaire à celui de la grippe annuelle, afin d’arrêter les économies qui exacerbent une crise financière déjà bien engagée.

Cette maladie détruit la vie de centaines de millions de personnes. Elle crée des bouleversements économiques qui font passer la Grande Dépression pour une légère récession.

Dans des pays comme l’Italie, la France et l’Espagne, où le chômage des jeunes est à deux chiffres depuis plus d’une décennie, le confinement a été utilisé comme un moyen d’atténuer l’agitation sociale, car ils étaient des foyers d’opposition à des gouvernements ineptes et de plus en plus fascistes.

Aux États-Unis, un pays dirigé par de vieux boomers idéologiquement possédés et corrompus qui sont dans un état de peur accru depuis l’élection de Donald Trump, a vu l’opportunité de créer le pire résultat possible dans des endroits comme New York et la Californie.

Les gouverneurs des États démocrates ont pris le pouvoir qu’ils n’avaient pas légalement et ont crié à l’aide dont ils n’avaient pas besoin.

Et la confusion et la désinformation sur le virus ont créé tant de peur que les gens se sont volontairement blottis chez eux en espérant que l’ange de la mort les dépasse, n’ayant rien d’autre à faire que d’être collés au comptoir de la mort dans une tentative désespérée de rester informés sur la science.

Mais il n’y a pas eu deux millions de morts aux États-Unis. Il y en a environ 50 000 et ces statistiques de décès sont très spéciales puisque les personnes qui les rapportent ont le motif, les moyens et l’occasion de les gonfler pour obtenir l’aide fédérale, faire avancer leurs programmes politiques désormais affichés et se couvrir.

Et donc, maintenant, le « traçage des contacts » qui n’est qu’un euphémisme pour une surveillance totale. Mais ils admettent qu’ils ne peuvent pas le faire eux-mêmes. Ils ont besoin d’aide. Dans les gouvernements totalitaires comme le Royaume-Uni, ils auront une application dans quelques semaines.

« Matthew Gould a également révélé des plans pour enregistrer l’emplacement de deux ou plusieurs personnes qui restent à proximité pendant quelques minutes.

Cela va perturber les militants de la protection de la vie privée ».

Vous croyez ?

Gould a déclaré à la commission de la science et de la technologie que l’application serait « techniquement prête » à être déployée dans « deux à trois semaines » – mais il a précisé qu’il ne s’agissait que d’une partie de la stratégie pour sortir du confinement et que cela impliquerait une campagne de marketing pas très subtile.

« Si vous voulez protéger le NHS et éviter qu’il ne soit submergé et, en même temps, si vous voulez faire bouger l’économie, alors l’application va faire partie d’une partie essentielle de la stratégie pour y parvenir », a-t-il déclaré.

La Chine l’a déjà mis en place. Partout dans les pays occidentaux éclairés, des dizaines de milliers de « traceurs de contacts » vont maintenant être utilisés pour construire leur réseau à leur intention, comme Gavin Newsome et Andrew Cuomo en ont discuté avec Bill Clinton dans la vidéo ci-dessus.

Et comme il y a maintenant des dizaines de millions de personnes sans emploi qui cherchent désespérément un travail quelconque, il sera facile de trouver des recrues.

Vous voyez comment cela fonctionne ?

D’abord, vous détruisez la vie des gens, puis vous imprimez des billions de dollars pour renflouer les incompétents et continuer à payer les agents de police, en veillant à ce qu’ils soient nourris. Puis, lorsque le désespoir atteint son paroxysme, vous créez un nouveau programme gouvernemental et vous transformez les gens en mouchards pour assurer le respect des règles.

Nous allons permettre aux pires des criminels qui sont déjà fous de peur de collecter à tout va des données pour le gouvernement.

Tout cela au nom de la relance de l’économie !

Je suis presque sûr que lorsque j’ai lu « La Lettre Écarlate » au lycée, nous ne considérions pas que Hester Prynne était la méchante. Pourtant la personne qui est positive au COVID-19 aura désormais un gros « CV » rouge sur elle, ce qui limitera sa capacité à participer à la société.

La prochaine étape sera de les forcer à s’enfermer dans l’isolement ou à faire face aux déprédations de l’État. Et même si nous commençons à ignorer une telle folie, la prochaine étape sera de détourner le regard lorsque les traceurs de contact deviendront belliqueux.

Il s’agit de maintenir tout le monde dans un état de peur accrue à tout moment. Le citoyen moyen s’inquiétera d’un germe stupide et tous les autres s’inquiéteront de ce que fera le citoyen moyen.

Car à quoi sert cette application si elle ne vous signale pas aux autorités pour qu’elles sachent où vous êtes.

La solution à un virus et à l’incompétence de nos gouvernements consiste donc à transformer les gens occupés en chemises brunes et les séropositifs au COVID en parias sociaux.

Réalisez-vous ce qui se passe lorsque vous ne payez pas une contravention de stationnement maintenant ? Votre permis de conduire finit par être suspendu, puis votre assurance automobile est annulée. Si vous ne rendez pas votre plaque pour ne pas avoir d’assurance, vous risquez une peine de prison si vous êtes arrêté par la police. Ils vous arrêtent pour avoir conduit avec un permis suspendu, mettent votre voiture en fourrière et toute cette épreuve devient un cauchemar bureaucratique.

Mais pas parce que vous avez été une mauvaise personne ou que vous avez commis un crime odieux. Mais parce que vous avez enfreint les règles. Si vous ne suivez pas les règles de l’État, aussi mesquines soient-elles, aussi stupides soient-elles, vous serez puni par toute l’étendue de la loi.

La morale de l’histoire ? Payez votre ticket de parking, évidemment.

Pensez-vous vraiment que ce système de « traçage des contacts » ne finira pas dans le même genre d’enfer ?

Vous êtes maintenant une menace avérée pour la vie d’autrui ! Vous êtes un propagateur du mal ! Pensez aux enfants !

L’État n’est bon qu’à deux choses. Tuer les gens et créer des incitations perverses. Et si ce n’est pas un cas classique de création d’une incitation perverse à détruire la civilisation pour la sauver, je ne sais pas ce que c’est ?

C’est le vrai danger de la technologie 5G. Ce n’est pas la Chine qui dispose d’une porte dérobée intégrée par Huawei, c’est l’État qui a la capacité de couvrir le monde de dispositifs d’espionnage à haut débit partout où les gens se rassemblent.

Leur système est en train de s’effondrer sous nos yeux. C’est un système né de l’argent corrompu qui engendre une corruption institutionnelle toujours plus grande. Ils ne pousseraient pas à cette surveillance totale s’ils n’étaient pas uniquement paranoïaques quant à notre volonté de les jeter par-dessus bord.

Ils veulent que nous nous dénoncions et que nous nous suspections les uns les autres. C’est la forme de contrôle social la plus pernicieuse jamais conçue, de se méfier des contacts et des interactions humaines de base parce qu’il y a des microbes dans le monde.

Il est temps de mettre fin à l’hallucination de masse que nous n’avons jamais eu à faire face à quelque chose comme ça auparavant. Le fait que ce COVID-19 soit considéré comme un fléau est risible et la pression en faveur d’une surveillance mondiale est pathétique.

Malheureusement, nous vivons aujourd’hui dans un monde où les personnes effrayées sont habilitées par les puissants à s’en prendre à ceux qui ne respectent pas les règles. Le COVID-19 n’est pas la peste. Si vous pensez que c’est la crise que vous devriez craindre, je vous invite à suivre une thérapie et non pas chercher la fausse sécurité dans une application de surveillance gouvernementale.

source : https://tomluongo.me

traduit par Réseau International

Comments

  1. Pendant deux secondes je me suis demandé « est ce que je suis sur le site de mouton-rebelles ou est ce que je suis sur le site de Réseau-International là ? »
    Bon bah j’ai eu ma réponse à la fin de l’article… il a été traduit (et donc initialement publiée sur) Réseau-International…

  2. Heu, non.
    Il a était publié aux USA par Tom Luongo. Je viens de cliquer sur le lien en bas de l’article.
    Réseau International, (que je ne connais pas d’ailleurs, mais je me renseignerai tout à l’heure – on ne peut pas tout faire en même temps) en a fait la traduction et l’a reproduit ici.

    Quoi qu’il en soit, Tom Luongo décrit très bien et résume de façon très simple la belle manipulation du Covid-19.

  3. il ne fallait pas accepter leur kdo pourris peso n’est jamais accepter cela et n’en ai pas de smart ni ephon et m’en porte pas plus mal la pauvreté à parfois du bon et écologie aussi car grasse à ses2 chose ne suis pas avide d’avoir d’accumuler pour aller dans l’autre monde ont y va nue de chez nue alors ici j’emprunte retape comme cela n’est aucun regret d’avoir tout perdu car seule l’amour universel vaut que l’on se batte et pour la belle vie fraternelle et non celle des jalousie et du matériel !
    n’est plus de box et n’ai jamais mis nul part des tonnes de photos enligne pas plus que j’accepte que l’on me touche d’un vaccin et refuse tout traitement chimik et opération!
    me soignant avec la nature et jamais mes animaux depuis leur naissance n’ont été vacciné et ils sont en super forme encore de jolis BB viennent de pointer leur nez ils sont gros et la mama est d’un amour universel !!!
    l’amour toujours l’amour soigne guéri fortifie et enlève TOUTES LES PEURS et fait avancer avec force et courage !
    si vous avez besoin de cela me contacter !! suis là pour aider les gens ki veulent des miracles. 😉
    bonne chance à vous tous soyez positif et le monde sera sauver !
    demandez aide aux UMMOS ILS n’attendent qu’un signe de nous pour respecter notre libre arbitre et venir …!!!

  4. citation : » pas plus que j’accepte que l’on me touche d’un vaccin et refuse tout traitement chimik » : ça c’est très bien ! Pas besoin de leurs saletés.

    Mais il faudra désormais lutter pour refuser leur bracelet électronique (eh oui, ils ont prévu cela pour les personnes qui n’auraient pas de smartphone.)

    Cela dit, des servants-dictateurs, il y en a toujours. C’est pourquoi, il faut maintenant viser la tête : entre autres les grandes entreprises pharmaceutiques, mais surtout : L’OMS et et la Fondation Bill Gates qui sont actuellement les principaux promoteurs de ce projet.

    Une pétition circule d’ailleurs à ce sujet (pour l’ouverture d’une enquête contre la fondation Gates). Je l’ai signée.

    Bill Gates ne se cache même plus de sa volonté de « pucer » chaque humain et d’imposer sa vaccination à tous. Alors, c’est à nous, à nous tous réunis de le faire « tomber » et de le traduire en justice.

Loading…

0