in

Née à proximité de Lubrizol, une petite fille est aujourd’hui en danger de mort suite à des problèmes respiratoires

Les médecins ne veulent admettre aucun lien avec l’incident à l’usine de Lubrizol.

Le message suivant est posté sur Facebook par la mère de la petite fille en danger de mort :

Bonsoir à vous tous et toutes. J’ai longuement réfléchi à ce que j’allais faire ou non. Voilà il y a 1 mois j’ai donnée naissance à une petite fille du prénom de maïwenn.

Toutes ma grossesse c’est bien passé. Aucun soucis de santé pour ma fille.

Le 26 septembre lubrizol prend feu. 1 mois et 1 jour après je donne naissance à ma deuxieme fille. Des qu’on m’a posé maïwenn dans les bras le cauchemar arrive. Maïwenn n’arrive pas à respirer correctement. On l’envoie en pédiatrie avec lunette à oxygène. Jusqu’à 8h elle est rester à la clinique Mathilde. J’ai pu l’avoir dans les bras 1h30, jusqu’à ce qu’on me dise « madame léger nous sommes obligé de la transférer à Charles Nicole votre fille va vraiment très mal ».

Le cauchemar continue la voilà arrivé en pavillon néonatal au chu avec un masque sur le nez. Jusqu’à 20h le même jour elle y est et son état se dégrade et empire. Obligé de l’envoyer en réanimation pour l’intuber d’urgence. Elle n’arrive plus du tout à être oxygénée correctement. Nous avons été au courant qu’à 22h. De la nous devons y aller en urgence pour parler aux médecins de la réa. Le docteur blanc m’explique que ma fille n’arrive pas à respirer et garder l’oxygène dans ces poumons et qu’il ne comprend pas pourquoi. Je me fais transférer pour être avec elle le 28 octobre. Car j’ai peur de la perdre. Voilà que le médecins recherche tout pour qu’elle s’en sorte

On me parle d’une prise de sang génétique à faire, d’une biopsie. Chose faite il y a 2 semaines maintenant. Les jours passent et la on me dit, votre fille va sûrement mourir on n’arrive pas à diagnostiquer son problème. Je parle plusieurs fois de lubrizol sachant que j’habite à 50m à vol d’oiseaux. Plusieurs fois on me répond que ce n’est pas ça. Et je vois que l’oxygène qu’on lui administre est de plus en plus fort. 40% au départ pour finir a 100%.

Je continue à leur dire lubrizol. Personne ne m’écoute. Son pronostique vital est engagé. Nous ne savons pas si elle vivra avec nous encore longtemps elle dessature de plus en plus. Elle est stable pendant quelques jours puis sa recommence à être pire. Alors ce soir au bout 1 mois de vie pour ma petite maïwenn je me demande si d’autres parents n’aurait pas eu d’enfant comme maïwenn avec un grave problème respiratoire et surtout savoir si je suis seule à être touché de ça.
Voici des photos de ma fille de la naissance à aujourd’hui.

Celui qui a des réponses peut contacter directement la mère ici

Source: Collectif Lubrizol (Nolwenn Falconetti Leger)

Comments

0 comments

Trump se présente en Rocky, torse nu, sur Twitter

[VIDEO] Angela Merkel trébuche en montant sur un podium