Netanyahu et Gallant visés par des mandats d’arrêt de la CPI pour crimes de guerre et contre l’humanité

La Cour pénale internationale dit avoir « des motifs raisonnables de croire » que le Premier ministre israélien et le ministre de la Défense « portent la responsabilité pénale de crimes de guerre et crimes contre humanité » commis dans la bande de Gaza.

La Cour pénale internationale (CPI) a déclaré avoir émis un mandat d’arrêt contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour des crimes de guerre et crimes contre l’humanité présumés commis dans la bande de Gaza.

« Sur la base des éléments de preuve recueillis et examinés par mon bureau, j’ai des motifs raisonnables de croire que Benjamin Netanyahu, le Premier ministre d’Israël, et Yoav Gallant, le ministre de la Défense d’Israël, portent la responsabilité pénale de crimes de guerre et crimes contre humanité commis sur le territoire de l’État de Palestine (dans la bande de Gaza) à partir du 8 octobre 2023 au moins », a déclaré dans un communiqué la CPI, qui siège à La Haye.

S’abonner
Notification pour
Avatar
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aissani
Aissani
1 mois il y a

Enfin on s’occupe du cas Netanyahou.
Ce génocidaire.
J’espère qu’il va écoper perpète.
Mais j’en doute il est protégé par les américains…

John Pilger, le journaliste qui prévoit dès 2014 une guerre OTAN/Russie en Ukraine

Marion Maréchal : «Il n’y a pas de génocide à Gaza, sinon il n’y aurait pas d’évacuations ou la livraison de matériels humanitaires»