« Nous sommes face à une nouvelle pandémie » avec la variole du singe, avertit l’infectiologue Éric Caumes.

Invité de LCI ce lundi, le Pr Éric Caumes, infectiologue, estime que la courbe des contaminations de la variole du singe en France est « inquiétante ».
Partager

Le Pr Éric Caumes, infectiologue à l’hôpital Hôtel-Dieu (Paris), met en garde face à la hausse des cas de variole du singe dans le pays. « Nous avons affaire à une maladie émergente en dehors de son berceau africain », indique-t-il. « Nous sommes face à une nouvelle pandémie. »

Face à cette situation, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclenché dimanche son plus haut niveau d’alerte : l’urgence de santé publique de portée internationale. « L’OMS alerte pour que les mesures de prévention soient adoptées », explique le Pr Caumes. « Car la courbe est inquiétante. En France, il y avait 500 cas début juillet. Actuellement, nous en sommes à 1500. En l’espace de quinze jours, les cas ont triplé. »

« Si nous ne faisons rien, il n’y a aucune raison que l’augmentation des cas s’arrête »

https://twitter.com/Mediavenir/status/1551558956325212161

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L’Italie se révolte contre l’Union Européenne et refuse de réduire sa consommation de gaz de 15%

Marie-Estelle Dupont : « Je pense que les pompiers non vaccinés sont peu susceptibles de contaminer un arbre »