in

Olivier Véran demande une révision urgente des règles de prescription de l’hydroxychloroquine

Le ministre de la Santé Olivier Véran annonce ce samedi avoir saisi le Haut Conseil de la Santé Publique à la suite de la publication d’une étude parue dans la revue The Lancet alertant sur l’inefficacité et les risques de certains traitements dont l’hydroxychloroquine.

Les conclusions de cette étude, avec des données portant sur 96.000 patients au total, recommandent de ne pas prescrire de chloroquine ni d’hydroxychloroquine en dehors des essais cliniques. Ces molécules augmentent même le risque de décès et d’arythmie cardiaque, fait savoir l’étude. Les traitements prescrits aux patients étaient soit administrés seuls, soit associés à un antibiotique de la famille des macrolides.

Il s’agit de la « première étude à large échelle » à montrer une « preuve statistique robuste » que ces deux traitements qui font couler tant d’encre, « ne bénéficient pas aux patients du Covid-19 », a déclaré dans un communiqué le Dr Mandeep Mehra, auteur principal de l’étude publiée dans la prestigieuse revue médicale