French Health and Solidarity Minister Olivier Veran during a press conference following the weekly cabinet meeting on May 2, 2020 at the Elysee presidential palace in Paris. //04SIPA_16380066/2005021708/Credit:ELIOT BLONDET-POOL/SIPA/2005021711
in

Olivier Véran écrit à The Lancet au sujet de l’étude controversée sur l’emploi de l’hydroxychloroquine

Le ministre français de la Santé a adressé un message à la revue médicale The Lancet pour lui demander «une relecture des données brutes» au sujet de l’emploi de l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19.

Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a écrit à la revue scientifique médicale The Lancet au sujet des données utilisées dans une étude parue dans l’édition et rejetant les bénéfices de l’hydroxychloroquine pour combattre le Covid-19, a déclaré la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye.

Olivier Véran a demandé à la revue «une relecture des données brutes telles qu’elles avaient été livrées dans le cadre de l’étude», a-t-elle indiqué au cours du compte rendu du conseil des ministres de ce 3 juin.

Toutefois, selon elle, «les autorités sanitaires en France ou à l’international se sont fondées sur différentes études» pour prendre leur décision sur la «suspension des essais cliniques sur l’hydroxychloroquine».

Olivier Véran avait précédemment décidé d’interdire le médicament dans le traitement du Covid-19, notamment après cette publication dans The Lancet. L’étude constatait un risque de décès plus élevé avec l’hydroxychloroquine.