[VIDEO] Pascal Praud dézingue un journaliste visiblement à bout d’arguments

Laurent Joffrin était l’invité de l’émission «L’Heure des pros» diffusée ce vendredi 10 décembre 2021 sur CNews.

Brigitte Milhau: «C’est se tirer une balle dans le pied parce que fermer les boîtes de nuit, ça veut dire que le passe sanitaire ne sert à rien. Si vous fermez les boîtes de nuit alors que normalement il fallait un passe pour rentrer.»

Pascal Praud: «Mais il ne sert à rien le passe sanitaire en soi. Il a emmené toute une génération à la vaccination.» Brigitte Milhau: «Voilà, il a servi dans l’objectif de vacciner les gens. Regardez la troisième dose avec le passe sanitaire soumis à cette troisième dose.» Laurent Joffrin: «Je crois que quand ils l’ont instauré, ils pensaient que ça marcherait.» Brigitte Milhau: «Avec la troisième dose, il y a eu 12 millions de personnes qui se sont fait vacciner. Donc si l’objectif c’était ça, objectif réussi.» Pascal Praud: «Oui, mais ce n’était pas ça. La parole publique, ce n’est pas rien. Mentir aux gens, ce n’est pas rien.» Laurent Joffrin: «Pascal, peut-être qu’au moment où ils l’ont mis en oeuvre, ils ont pensé que ça serait utile. Allez savoir.» Pascal Praud: «D’accord avec cet argument.»

Laurent Joffrin: «Vous pensez toujours qu’ils en font exprès.» Pascal Praud: «D’accord avec cet argument. Mais aujourd’hui, tu peux le retirer ?!» Laurent Joffrin: «Moi, je ne suis pas un fan du passe sanitaire.» Pascal Praud: «Vous êtes ennuyé ?! Non mais vous voyez ce que je veux dire ? D’accord pour cet argument. Mais si tu t’es trompé et que ça ne sert à rien…» Laurent Joffrin: «Mais si ça incite les gens à se faire vacciner, c’est utile aussi.» Pascal Praud: «Vous la parole publique vous vous en fichez ?!» Laurent Joffrin: «C’est toujours la même chose. Vous prêtez aux gouvernants des intentions qui n’ont pas, vous croyez que ça les amuse ?» Pascal Praud: «Mais personne n’a dit : on impose le passe sanitaire pour que vous vous fassiez vacciner.» Laurent Joffrin: «Parce qu’à l’origine, je pense qu’ils…» Pascal Praud: «Alors pourquoi vous ne le retirez pas, vous dis-je ?!» Laurent Joffrin: «Parce que… Heu… J’en sait rien, demandez leur…»

Mourad Boudjellal : « J’ai envie de dire aux Delfraissy, Lacombe, Megarbane : fermez vos gueules ! »

Totalitarisme sanitaire avant 3ème guerre mondiale ?