Pascal Praud exige la censure : « Le PDG de TF1 doit dire que Mélenchon ne mettra plus jamais les pieds sur sa chaîne. »

Ce 4 décembre 2023, l’animateur Pascal Praud, vient de faire un vœux pieux tout en asseyant le plus confortablement possible sur le système démocratique… En effet, suite à un tweet plutôt banal, Mélenchon s’indignait de l’attitude pro-israélienne et anti-musulmane de la journaliste Ruth Elkrief.

Il n’en faudra pas davantage pour que la machine médiatique, toutes tendances confondues, se mette en marche pour condamner les déclarations du leader de La France Insoumise. Aucun média n’a jugé utile d’accorder à ce dernier le droit de s’exprimer sur ses propos. La condamnation s’opère sans nécessité de tribunaux, les accusations étant présentées comme incontestablement véridiques.

C’est à ce moment-là que Pascal Praud, sur CNews, annonce la couleur du journalisme à venir et dépassant même la caricature qui le représente dans la parodie devenue célèbre « L’heure de trop sur TNews ». Voici les propos lunaires : « Le PDG de TF1 doit déclarer que M. Mélenchon ne mettra plus les pieds sur notre chaîne. J’en rêverais… mais tout le monde la ferme ! »

La machine médiatique avait déjà fait une première victime en la personne de Dominique de Villepin, accusé de délit d’être antisémite par la chaîne BFMTV. Une fois l’accusation lancée, l’homme avait dû faire face à une volée d’attaques de toutes parts. Finalement, BFMTV a daigné publier un très bref communiqué annonçant que l’ancien Premier ministre n’avait jamais prononcé les mots « juifs à la domination financière ». Le mal étant fait, Dominique de Villepin a disparu des plateaux de télévision.

C’est ainsi que fonctionnent aujourd’hui les inquisiteurs du journalisme, désignant les personnalités les plus gênantes pour le pouvoir en place comme des antisémites, sans prendre le temps de vérifier les faits.

2 Comments

Leave a Reply
  1. Merci Monsieur Praud pour dire ce qu’il pense même si cela va à l’encontre des merdias et des voyous. La dictature c’est « ferme ta gueule » la médiocratie c’est « cause toujours » … on est dans les deux … vulgarité, laxisme, lâcheté … de beaucoup … L’ennemi implacable du mouton, ce n’est pas le boucher mais le berger qui le mène au gouffre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dominique de Villepin recadre (encore) un journaliste sur l’occupation israélienne

Gérard Larcher

«Ferme ta gueule» : Gérard Larcher s’en prend à Jean-Luc Mélenchon