Passeport vaccinal pour les voyageurs : « Cela va s’imposer peu à peu, comme les tests PCR aujourd’hui »


Au sein du gouvernement, on reconnaît désormais que le passeport vaccinal pour voyager devrait finir par s’imposer en Europe. Des travaux ont déjà commencé à Bruxelles.

« Le jour où 20% de la population française refusera de se faire vacciner, il faudra qu’ils assument ». Pour ce ministre haut placé, ce n’est qu’une question de temps. « Quand tous nos voisins européens l’auront mis en place », ajoute-t-il, « on n’aura pas le choix pour voyager, et éviter les quarantaines ».

L’Italie, l’Espagne, la Suède, le Danemark, l’Estonie poussent en ce sens. La Grèce et Chypre viennent de signer un accord avec Israël pour que les personnes vaccinées puissent voyager d’un pays à l’autre sans contrainte.

À Bruxelles, depuis le mois dernier, des études techniques ont commencé pour créer un passeport harmonisé « interopérable » et sans doute numérique. Ce ne sera pas une première : le vaccin contre la fièvre jaune est déjà obligatoire dans certains pays.

Un passeport pour voyager ou pour vivre ?

« Dans les aéroports, cela va s’imposer peu à peu, comme les tests PCR aujourd’hui » prédit un diplomate français. « Mais attention », alerte un ministre rattaché au Quai d’Orsay, « aujourd’hui, on ne peut pas dire : ‘Mauricette peut aller voyager et boire un coup, et pas vous’Autrement on prépare des émeutes »Il faut d’abord que tous les Français aient eu la possibilité de se faire vacciner, et ce ne sera donc pas avant l’été.

La suite


Bigard lâche une bombe : « Macron m’a dit qu’il prendra l’hydroxychloroquine s’il attrape le Covid-19 »

Janssen veut tester son vaccin Covid sur des bébés et des femmes enceintes