Fruit de deux ans et demi d’enquête, le rapport, présenté mardi matin lors d’une conférence de presse, estime par ailleurs qu’entre 2 900 et 3 200 prêtres ou religieux pédocriminels ont sévi dans l’Eglise en France depuis près de 70 ans.

Le rapport Sauvé estime à 216 000 le nombre de personnes de plus de 18 ans ayant fait l’objet de violences ou d’agressions sexuelles pendant leur minorité de la part de clercs ou de religieux catholiques en France de 1950 à 2020, selon ses conclusions rendues publiques mardi 5 octobre.

Le nombre de victimes grimpe à “330 000 si l’on ajoute les agresseurs laïcs travaillant dans des institutions de l’Église catholique” (aumôneries, enseignants dans les écoles catholiques, mouvements de jeunesse), a ajouté Jean-Marc Sauvé en rendant publiques devant la presse les conclusions de la commission qu’il préside, la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase).

Un rapport de 2500 pages sur 70 ans

La Commission Sauvé, qui enquête sur l’ampleur de la pédocriminalité entre les années 1950 et aujourd’hui, publie ses conclusions, accablantes ce mardi matin, dans un rapport de 2500 pages.

Le résultat de deux ans et demi de travaux de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (Ciase) depuis 1950, présidée par Jean-Marc Sauvé, va être remis publiquement, à Paris, à l’épiscopat français et aux ordres et congrégations religieuses, en présence de représentants d’associations de victimes.

1 COMMENTAIRE

  1. Ha ?
    Et chez les rabbins, combien ?
    Cette question parce que la presse étasunienne et juive rapporte beaucoup de cas de pédocriminalité chez ces KI ?
    Idem pour les muz n’hésitant pas à forcer dès l’âge de 8 ans.
    Quitte à faire l’actualité d’un sujet, le devoir journalistique est de le faire pour tous au risque de se voir, comme c’est le cas, accusé de discrimination ou être considéré comme une attaque culturelle / religieuse passible des tribunaux car contre les droits de l’homme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici