Pfizer retarde de près d’un mois ses prochaines livraisons à l’UE, suite au décès d’au moins 23 norvégiens ?


Pfizer va baisser les livraisons de vaccins à compter de la semaine prochaine. Berlin confirme et évoque des retards pour « 3 à 4 semaines ».

Le laboratoire américain Pfizer a averti vendredi d’une baisse « à compter de la semaine prochaine » des livraisons de vaccins anti-Covid vers la Norvège et l’Europe, le temps d’améliorer ses capacités de production, ont indiqué les autorités norvégiennes.

« La réduction temporaire affectera tous les pays européens », a indiqué l’Institut norvégien de santé publique (FHI).

Les responsables norvégiens ont déclaré que 23 personnes étaient décédées dans le pays peu de temps après avoir reçu leur première dose de vaccin. 

La Norvège a déclaré que les vaccins Covid-19 pourraient être trop risqués pour les très vieux et les malades en phase terminale, la déclaration la plus prudente à ce jour d’une autorité sanitaire européenne alors que les pays évaluent les effets secondaires réels des premiers vaccins pour obtenir l’approbation.

13 de 23 décès constatés suite à une injection du vaccin Pfizer pourraient être dus aux effets secondaires annoncés par le groupe pharmaceutique, selon l’agence norvégienne des médicaments. Toutes les personnes avaient plus de 80 ans et étaient malades.

 


Moscou se débarrasse de ses dollars et mise sur l’or : « La Russie se prépare à l’avenir »

Le plus grand propriétaire de terres agricoles d’Amérique est maintenant Bill Gates